Législatives : Sigismond Boeuf, candidat écolo dans la 3ème

Sigismond Boeuf présente sa candidature à Mainvilliers (photo G. Leray).

Mercredi 12 janvier 2022, Sigismond Boeuf, 18 ans, a révélé à la presse locale sa candidature à la députation dans la 3ème circonscription de l’Eure-et-Loir, qui s’étend du Perche au nord-ouest de l’agglomération de Chartres (Lucé, Mainvilliers, quartier chartrain de Rechèvres et Lèves). On se souvient que le jeune écologiste figurait déjà en juin 2021 sur la liste écolo « Un nouveau souffle », emmenée par Charles Fournier. Cactus publie ci-dessous l’intégralité de sa déclaration publique, aux accents jauressiens.

« Bonjour à tous. Si je vous invite aujourd’hui, c’est pour vous annoncer officiellement ma candidature aux élections législatives de juin 2022. Je choisis de me présenter ici, chez moi, dans la 3ème circonscription d’Eure-et-Loir. Cette décision est sûrement la plus importante de ma vie, mais nécessaire. Nécessaire, car je ne veux pas continuer de regarder passivement notre société sombrer vers l’extrémisme et vers la destruction. Je veux porter le vrai changement ; changement dans les idées, changement dans les méthodes et changement dans les visages. On en a marre de voir toujours les mêmes visages qui sont simplement des vieux cumulards en quête de prestige personnel.

Je veux me dévouer aux citoyens ; en clair, vraiment représenter les gens, faire campagne avec vous et pour vous. Si je suis élu, les citoyens resteront au centre du projet, je ne serai pas que leur élu mais leur ambassadeur, je ne serai pas qu’une oreille qui les écoute, mais une personne qui les considère. J’insiste, je resterai une personne et je resterai une personne accessible. Les élus ne doivent plus être au-dessus des autres.

Le programme en tant que tel est encore en cours de construction, mais déjà vous pouvez être sûr que mon programme sera basé sur certains piliers qui sont : l’écologie, le social, l’égalité, la jeunesse et l’humanisme.

L’écologie, car il est urgent de changer nos méthodes. Je suis de la génération climat, j’ai marché pour ma planète et je veux agir car, un jour, je veux des enfants et comme tout père, je leur souhaite une vie saine. Je ne veux pas avoir à leur dire que leur père n’a rien fait pour les sauver. Cela ne sera pas possible si nous continuons ainsi à dégrader notre maison. Car, oui, l’avenir est sur Terre.

L’urgence n’est pas que climatique, elle est aussi sociale. On ne peut plus accepter qu’une minorité de riches prenne en otage la majorité. On ne peut plus accepter de voir de nombreuses personnes en galère à chaque fin de mois pour pouvoir se nourrir. Visons l’égalité de traitement que notre devise promet. Soyons fiers de celle-ci, soyons fiers de la France et ne laissons pas certains vouloir lui faire prendre un virage qui n’est pas le sien. Car, oui, de nombreux candidats à la présidentielle veulent nous faire perdre nos valeurs françaises qui sont des valeurs de justice, de droit, d’ouverture, de respect de chacun. Et je n’ai pas peur de les nommer : Monsieur Zemmour, Madame Le Pen ou encore Madame Pécresse. Ce sont eux le danger pour la France et pour l’avenir.

Je suis jeune, certains diront jeune et inexpérimenté. Et je l’assume !! J’ai beaucoup à apprendre. Et j’apprendrai auprès de mes concitoyens. Je ne prétendrai pas avoir réponse à tout en vous servant de la démagogie. Mais je vous fais la promesse de m’intéresser à tout. Si je laisse une question en suspend à un instant T, cela ne veut pas dire que je n’irai pas chercher de réponse plus tard. Ma jeunesse est un plus afin qu’à l’Assemblée nationale, toutes les générations soient représentées. Et par cette candidature, je veux aussi porter la voix des jeunes qui sont peu considérés ou trop souvent représentés par des mouvements de droite, car, oui, les jeunes de gauche, les jeunes écologistes, les jeunes qui veulent un avenir, ça existe et ils sont très nombreux.

Je vous fais également la promesse de pas faire de la politique qu’avec ma tête, mais aussi avec mon cœur. Je ne prétends pas avoir le monopole du cœur, mais je n’y peux rien si je suis le seul à l’utiliser. Car je veux remettre de l’humanisme en politique ; ne pas utiliser de chiffres quand on parle de gens. Ne pas parler de migrants quand on parle de vie humaine. La France est le pilier des Droits de l’Homme et soyons fiers de ce statut.

Alors, oui, je souhaite rassembler. Rassembler autour d’un projet, de valeurs, d’idées et surtout autour de vous. Voilà pourquoi je déclare commencer ma campagne aujourd’hui même. Je compte tous vous rencontrer. Ces six prochains mois seront six mois de rencontres, d’échanges et d’écriture d’un projet commun. Et demain, nous aurons un député qui ne représentera pas que son parti politique, mais bien son territoire. Car l’Eure-et-Loir sera le premier département où ces citoyens seront à l’Assemblée nationale. Je vous dis à demain, à bientôt pour ensemble mener un projet ambitieux. Votez pour vous ! Vive la France et surtout vive l’Humanité ! »

Sigismond Boeuf, candidat écologiste dans la 3ème circonscription d’Eure-et-Loir

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*