Le phare de la Beauce s’est éteint

C'était avant...

Depuis le développement de Chartres en Lumière et son extension à une période de dix mois, la cathédrale de Chartres n’est plus qu’un écran de projection au cœur d’une grande machine destinée à attirer les Parisiens et remplir les restaurants chartrains.

Résultat, l’édifice est plongé dans l’obscurité, son architecture ne bénéficie plus de mise en valeur nocturne et notre repère beauceron disparaît du paysage dès la tombée de la nuit. Désormais et pour l’essentiel de l’année, le « phare beauceron » a disparu de l’expérience sensible des Chartrains mais aussi des habitants de toute l’agglomération. Lorsque je cours de nuit entre la piscine et Champhol, quel dépit de ne plus être accompagné par sa majestueuse silhouette émergeant du plateau…

La collégiale Saint-André et les églises Saint-Aignan et Saint-Pierre subissent le même sort. Désormais, l’ensemble de la basse-ville ne peut plus être apprécié que d’une seule façon : succession de tableaux animés, sonorisés et colorés. Finies les promenades nocturnes et silencieuses ponctuées de découvertes architecturales subtilement éclairées.

S’il s’agit d’attractivité, nous pouvons imaginer que la découverte estivale des animations lumineuses pourrait inviter les visiteurs à revenir à Chartres pour la redécouvrir sous d’autres atours, …à condition que Chartres en Lumières redevienne un « costume de fête » et d’exception.

Jean-François Bridet

3 Commentaires

  1. Le modèle de l’inculte nabab de Chartres, c’est « Disney land », ça donne donc ces décos et déambulations de lumière dont il affuble la ville et son patrimoine d’exception, d’un kitch à pleurer …

  2. En fin de compte ils ont réussi à transformer le chef d’oeuvre du gothique, épuré, finement ciselé, une harmonie de pierre en un bon gros truc baroque rococo, genre un gros gâteau de mariage de nouveau riche… et j’en rajoute, et j’en rajoute…tiens il y a un coin en haut à droite pas éclairé, qu’est ce qu’on mets chef ? Je sais pas moi! une lamborgini en or ? Euh, non chef, c’est une église! Bah un bonhomme en pain d’épices, des sucres d’orge on en a foutu partout alors ça va plus se voir à force. Ok chef! Par contre pour la saint Valentin je pourrais faire venir les coeurs dans la lamborgini ? On verra chef.

  3. Oh mais attendez! Vous trouviez les éclairages de cet été un peu lourd, et bien allez voir les éclairages de Noël.J’ai explosé de rire en voyant ce truc de dingue et je vous jure que les 3 gars à côté de moi aussi. On dirait qu’ils ont débauché un décorateur de grande surface avec carte blanche et budget open-bar, d’ailleur il a mis le paquet en ville… vivement la saint Valentin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*