Débat, vous avez dit débat ?

Lundi 29 novembre 2021, le débat d’orientation budgétaire devait être le point central du conseil communautaire… Mais de débat, il n’y eut pas. Seulement une longue présentation de Franck Masselus.

Je fus la seule à risquer une remarque sur l’endettement toujours très fort de l’agglomération : l’encours de dette passe de 343 M d’euros (projection 2021) à 373 M d’euros soit une augmentation de 8,5 %… avec de nouveaux emprunts à réaliser pour un montant de 46,3 M d’euros.

Certes, des tableaux veulent nous montrer que le taux d’endettement va baisser…, mais ils reposent sur des montants prévisionnels et donc hypothétiques de marge brute… Il faudra attendre les chiffres réels pour vraiment savoir ce qu’il en est… Comptez sur nous pour surveiller.

A cela, il me fut répondu par M. Gorges puis, en écho, par le fidèle Christian Paul-Loubière, que j’additionnais des poireaux et des carottes (des chiffres provenant de budgets de nature différente : eau potable, transport, déchets…). Ce n’est pas moi qui ai fait l’addition…, mais elle se trouve dans le document page 118. Peut-être ne l’ont-ils pas bien lu ?

J’ajoutais que cet endettement a pour causes principales le complexe culturel et sportif et le parc des expositions, équipements qui auraient pu être réalisés à des coûts beaucoup plus modestes en les localisant autrement… (en rénovant la Salle Ravenne et Chartrexpo, déjà dotés d’une surface de parking conséquente). Je soulignais aussi le budget conséquent consacré à la maison internationale de la cosmétique (11, 6 M. d’€ entre 2021 et 2024)…

Le débat s’arrêta là, aucun autre conseiller communautaire ne demandant la parole… Mais faut-il les blâmer quand on sait les conséquences que peuvent avoir les avis divergents exprimés dans cette enceinte ? Les maires protègent les intérêts de leur commune…

Et puis cette nouvelle salle de conseil n’est pas conçue pour le dialogue… Il y a les « sachants » à l’estrade et les autres, dans la salle…

Peu d’autres points à ce conseil. Citons juste la création encore d’une nouvelle structure (il serait intéressant d’en faire le compte…) : un GIE (groupement d’intérêt économique) entre l’Etablissement Public CMTV gérant l’unité de valorisation des déchets située à Mainvilliers (ex Orisane) et la Société Publique Locale « Chartres métropole Energie » gérant l’unité biomasse et le réseau de chaleur. Vous vous y perdez ? C’est peut-être fait pour…

En clôture de cette séance, une « motion » remise sur table… Une première depuis le début de ce mandat… Il s’agit de contribuer au volet « Energies renouvelables » du SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires). Cette motion propose que ce domaine des énergies renouvelables fasse l’objet d’une politique commune au niveau de l’agglomération. Pourquoi pas. Par contre, on comprend que l’objectif de M. Gorges est de bouter peu à peu l’éolien hors du territoire : en effet, non seulement aucun nouveau projet ne sera accepté mais, en fin de vie, les éoliennes ne seront pas remplacées… Loin de moi de penser que l’éolien soit la panacée, mais peut-on se permettre le luxe de s’en passer ? Quelles autres sources d’énergies renouvelables vont prendre le relai ? M. Gorges se serait-il rallié à la décroissance ? Non, on comprend que « c’est à l’Etat de prendre ses responsablités », faut-il en déduire, de continuer à développer le nucléaire ? J’ai donc voté contre, avec mes trois voix : celle de Quentin Guillemain et celle de Jacqueline Marre, absents, que je remercie de leur confiance. Ce fut les seules voix contre…

Brigitte Cottereau, élue Chartres écologie

8 Commentaires

  1. Erratum :

    2 919 874 de voix pour fillon au 2nd tour sur 4 404 812 votes exprimés. Il s’agissait d’une primaire ouverte à l’inverse de la primaire 2021 ce qui explique la différence importante de chiffres puisqu’il n’y a « que » 100.000 adhérent (100.001 en comptant JP ?)

    L’effet médiatique la boost dans les sondages à peu comme au démarrage de Zemmour. Je lui espère la même dynamique !

  2. @ Noël Billard
    Assurément ! Elue avec « seulement » 70.000 voix au sein des adhérents LR versus plus de 4.000.000 pour Fillon alors en pleine débâcle sur l’emploi fictif de sa femme. Cela montre sans appel que les électeurs LR ne se reconnaissent majoritairement pas dans cette personne et/ou son programme. Ajoutons à cela le fait qu’elle soit une femme (ce qui pour encore beaucoup de Français est « incompatible » avec cette fonction, et cela au sein même de LR). Elle dégage une personnalité fausse, de bourgeoise parisienne qui n’a aucune notion de la réalité des choses (les députés LR la trouve « perchée »). Quand on sait que Sarko hésite encore à la soutenir vs. Macron.. Et qu’il est l’un des plus respecté au sein de son parti.. En fonction du programme (plutôt bien vide) de Pecresse et de sa campagne ainsi que des potentiels soutiens qu’elle va gagner, elle peut, je pense, espérer flirter avec le 2ème tour (si affaiblissement suffisant de Lepen par Zemmour). En aucun cas elle fera le poids face à macron. Je pense que comme chaque fois, nous allons nous faire voler l’élection avec un duel Lepen contre X (Macron en l’occurrence).

  3. @ Professeur de SES

    Si Pecresse Présidente de la république (ce qui est déjà fortement improbable) devait donner un poste à chaque gus qu’elle a rencontrer dans sa « tournée des bouseux pas trop loin en bagnole de Paris », nous aurions droit à un gouvernement composé de milliers de postes.

    jpg a servi comme nombre d’autres maires à ériger la rampe Pecresse, se donner du crédit auprès des ruraux, elle, la responsable de la région PARIS IDF. Il n’y aura aucune rétribution en cas de victoire pour des personnes de son acabit. D’autant plus qu’elle aura du mal à justifier quelque chose envers ce personne qui n’a même pas sa carte LR et qui démet de ses fonctions le candidat désigné par LR pour les législatives 2022.

    Et en même temps… Si il pouvais dégager à Paris, ça nous ferai des vacances et surtout.. La lumière journalistique trop souvent éteinte sur les gens de « peu d’intérêt médiatique » fera enfin son office.. Pas sur qu’il est envie de tout risquer pour cela.

  4. Il n’y a plus de débat, il faut se débrouiller avec Masselus, Dorange et Fromont car les yeux de JPG sont tournés désormais vers le ministère de la ville de la future présidente Valérie Pecresse !

  5. Ben voyons madame Cottereau ! Comment pouvez-vous taxer de « conséquent » le budget affecté à la réalisation de la « Maison Internationale de la « Cosmétic Valley »…Vous semblez ignorer qu’il s’agit là de réaliser un véritable « écrin » au pied d’une des plus belles de nos cathédrales pour abriter le Siège Social du « premier réseau mondial de parfumerie » avec ses milliardaires, Arnault, Hermès, Bettencourt, Pinault et consorts ! D’ailleurs, sauf erreur de ma part, le Président de cette Association n’est autre que monsieur le secrétaire Général de la Société LVMH dont B. Arnault est le président et qui a vu sa fortune en pleine crise croitre de seulement 44 milliards entre mars et décembre 2020 ( L’Echo du 26/01/2021 dans son article sur « le virus des inégalités ») !
    Tous les honneurs se paient car c’est un honneur d’héberger une telle Association dans la capitale « auto-proclamée » de la lumière et du parfum, et puis vous savez il y a ensuite l’inévitable « ruissellement » !
    Noz Vat

  6. Avant de plannifier toujours plus de production d’énergie, on devrait s’inquiéter de l’absence de politique d’économie d’énergie :
    – une centrale « biomasse » qui sert finalement à alimenter les bassins extérieures de l’Odyssée, ouverts à l’année y compris l’hiver, catastrophique sur le plan énergétique,
    – l’absence d’offre alternative efficace en moyen de transport collectif : où sont les bus à haut niveau de service promi de longue date ?
    – l’absence de récupération d’énergie d’un tout nouveau data center, alors que ça se fait partout,
    – Pas de véritable politique d’économie d’énergie des bâtiments publics…
    Bref : à nombre d’habitants stable, on dépense toujours plus d’énergie, donc on cherche à en produire toujours plus, cela coûte cher, et produire de l’énergie à partir de « déchets » : ça pollue (transport des matières, pollution de l’air due aux gaz de combustion, mâchefers…).
    Chartres métropole ne prend pas la bonne route alors que d’autres collectivités ont fait des choix radicalement plus efficients.
    Bravo Madame Cottereau pour votre courage dans cette chambre d’enregistrement muette, désastreuse sur le plan de la démocratie.

  7. Merci Brigitte d’avoir sauvé, seule, l’honneur de la démocratie locale, au milieu d’un océan de peur, de résignation et d’allégeance.

    Ça s’appelle le courage, bravo Madame Cottereau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*