Douce France

Dans le cadre du FESTISOL 2021, nous avons assisté, dans un café associatif de Valence, à la projection de « Douce France », un film de Geoffrey Couanon.

Si vous habitez une grande ville où un élu soutient un méga projet (inutile) qui, à coup sûr, bétonnera des terres agricoles et assèchera les commerces du centre ville, ce film peut vous intéresser.

Un trio d’enseignants propose à une classe de lycéens du 93 d’enquêter sur le projet d’Europa-City. Le cinéaste suit dans leur démarche Amina, Jennyfer et Sami, jeunes banlieusards très éloignés des problèmes d’urbanisation, dans leur quête de renseignements auprès des élus, des opérateurs, des commerçants, des agriculteurs et des citoyens partisans ou opposants au projet.

Les réflexions sont souvent pleines de bon sens et aussi d’humour. Tous les problèmes sont abordés : le marché de l’emploi, l’immobilier, l’urbanisation, l’agriculture industrielle et biologique, l’auto-suffisance alimentaire, la qualité de la vie et l’avenir d’un territoire.

Ce film documentaire devrait être projeté dans toutes les écoles. Il montre comment des enseignants peuvent motiver des ados à progresser dans leur expression orale, écrite et au final vers la citoyenneté. Les adultes trop souvent retranchés dans leurs certitudes pourraient également s’inspirer de cette démarche.

Les Chartrains se sentiront concernés à plus d’un titre puisque les grands projets sont nombreux sur l’agglomération et que la figure connue d’un « excellent communiquant » apparaît dans le film.

Denys Calu

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*