SportExpress : légendes…

Djokovic vers les plus hauts sommets, Zlatan et ses conseils, le pentathlon en réflexion, Verstappen et Hamilton au finish, Benzema dans la légende… L’actualité du sport vue au travers des mots et des chiffres.

Des mots…

Mieux que… « J’aime battre des records. J’ai envie de prouver que je peux tous les battre, c’est ce qui m’anime. » Mieux que Federer, mieux que Nadal, mieux que Sampras, mieux que tous… En s’imposant au tournoi de Paris/Bercy, Novak Djokovic est désormais le joueur le plus titré en Masters. Vainqueur de Medvedev, il a ainsi conquis son 37e titre en Masters 1000, soit un de mieux que Nadal (36) et Federer (28). Mais plus encore, le Serbe va conclure sa septième saison comme numéro un mondial, mieux que l’Américain , Sampras, numéro un mondial de 1993 à 1998.
Ajoutez 20 titres en Grand Chelem (avec notamment neuf Open d’Australie) à égalité avec Federer et Nadal et vous devinerez aisément que « Djoko » n’en a pas terminé avec les records. Cela d’autant que le Suisse, à pas loin de ses quarante ans, joue par intermittence, et que l’Espagnol, commence de collectionner les pépins physiques. Alors qu’il aille ou non à Melbourne où, aux dernières nouvelles, le premier Grand Chelem de l’année n’accepterait que les vaccinés (l’est-il ou non ?), Djokovic n’est pas loin d’entrer dans la légende du tennis. On parie…

Tripes. « Puel, dirigeants, joueurs tous responsables de ce chaos. » Voilà le texte d’une banderole étalée dans les tribunes de Geoffroy-Guichard. Ce qui est terrible avec les supporteurs, c’est qu’ils ne se sentent responsables de rien. Ils n’existent que pour voir gagner leur équipe et « foutre le bordel » dans le (s) stade (s). Mais d’encouragements, point… En tout cas, si les Stéphanois ont remporté leur premier match de la saison contre le voisin clermontois, c’est avec leurs tripes. Et sûrement pas grâce aux supporteurs…

Zlatanesque. « Il peut devenir si fort s’il se fait mal. Il faut qu’il sente le goût du sang, qu’il marche sur le feu. Entoure toi de ceux qui te diront que tu n’es pas assez bon et tu seras meilleur. » Ou quand le légendaire Ibrahimovic « zlatane » au micro de Téléfoot et donne ses conseils à Kylian MBappé. Sans oublier d’en rajouter une couche sur le PSG qu’il considère moins fort que du temps où en faisait les beaux jours parce que « Aujourd’hui, ce n’est pas une équipe . » Du pur Zlatan, on vous dit.

Révolution. « Notre sport continue d’être à la traîne en termes de développement et de croissance… » Et l’Union internationale de pentathlon moderne d’évoquer sa réputation ternie par des faits de maltraitance des chevaux à Tokyo et de s’interroger sur l’aléatoire de la discipline avec des chevaux tirés au sort… Alors, statu quoi pour Paris 2024 . Mais après, il se chuchote que le vélo pourrait remplacer les équidés. Evolution ou révolution…

… et des chiffres

8. Triple champion olympique et dix fois champion du monde (de 1993 à 2001), Florian est de retour aux affaires. Après huit ans loin des anneaux de cyclisme, Florian Rousseau retrouve les pistards et ses « premières amours » en devenant directeur du programme olympique en vue de Paris 2024. On lui souhaite plus de réussite qu’à son poste de chargé du très haut niveau à la fédération d’athlétisme avec les résultats que l’on sait à Tokyo (une seule médaille!). Mais en vélo, quand on ai me…

19. 12,5 points contre 293,5… Soit 19 points d’écart entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, à l’avantage du premier nommé. Il reste quatre grand prix (Brésil, Qatar,Arabie Saoudite, Abou Dhabi) d’ici le 12 décembre. Au Mexique, le Néerlandais a encore dominé le Britannique remportant son neuvième succès de la saison et le dix-neuvième de sa carrière. Hamilton, sept fois champion du monde, a de quoi s’inquiéter et ne devancera peut-être pas encore Michael Schumacher dans la légende du sport auto. En tout cas, ça va chauffer…

1000. Et devinez qui a marqué le 1000e but du Real Madrid en Ligue des champions… Karim Benzema, bien sûr ! C’était contre le Shaktar Donetsk et l’international français n’a eu qu’à pousser le ballon dans le but après une action de son équipier Vinicius. Pas le plus beau but mais qui suffit à faire entrer Benzema dans la légende du plus grand club du monde après Di Stefano, Puskas et Cristiano Ronaldo. Alors, c’est pour qui le Ballon d’Or…

1436. C’est le nombre de minutes jouées par Presnel Kimpembe depuis le début de saison. C’est plus que tous les autres joueurs du PSG, soit 200 minutes de plus. Derrière lui, MBappé a joué 1286 minutes. Et on n’oubliera pas les 369 minutes avec le maillot de l’équipe de France. On s’étonnera après que le défenseur parisien commette des fautes…

Sources : L’Equipe, Le Parisien/Aujourd’hui, sites internet)

JHD

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*