SportExpress : le côté sombre des Bleus…

Des footballeurs face à la justice, le liggins enfin autorisé aux rugbymen et la saga Zidane, c’est l’actualité sportive vue bien au-delà du simple résultat.

Mis à l’honneur avec son frangin Théo dans notre précédente chronique, Lucas Hernandez (qui joue au Bayern Munich) est tombé de haut la semaine dernière. N’ayant pas respecté une mesure d’éloignement de sa compagne dont il s’était rapproché alors qu’il n’en avait pas le droit après une condamnation pour coups et blessures légères, le défenseur international des Bleus risque six mois de prison. Et comme un malheur ne vient jamais seul, son frère Théo (qui joue au au Milan AC), a été testé positif au coronavirus…, et fait donc peser un autre risque à son aîné en délicatesse avec la justice. En attendant, Lucas a dix jours pour se présenter à la prison sauf si son recours est accepté… En tous cas, après Benjamin Mendy, soupçonné de viols et d’agression sexuelle et emprisonné en Angleterre, Karim Benzema au tribunal de Versailles pour l’affaire de la « sextape » de Mathieu Valbuena, ces Bleus font plutôt grise mine. Mais surtout, à travers leurs démêlées de justice, ces trois internationaux ne donnent pas le meilleur exemple aux jeunes qui les envient. Quant au football français, il n’en sort encore une fois pas grandi. Et il en pense quoi Deschamps…
Autre histoire de frérots mais en rugby cette fois et surtout hors faits divers. La semaine dernière, c’était les frères Couilloud qui étaient opposés dans le choc Biarritz-Lyon. Là, ça a été au tour de Guillaume et Julien Marchand. Talonneurs tous les deux, ils étaient opposés tête contre tête dans le match Lyon-Toulouse. Et c’est Guillaume qui l’a emporté mettant ainsi fin à la série d’invincibilité de son frère et des Toulousains. L’histoire ne dit pas s’ils se sont chambrés pendant le match. Mais après, probablement…

Egalité. Jusqu’à présent, seules les joueuses de rugby avaient le droit de porter des leggings. Et bien, ça y est ! Les rugbymen de tous les niveaux sont maintenant autorisés à enfiler ces collants pour jouer. Explication : les terrains de plus en plus synthétiques occasionnent des brûlures. C’est çà l’égalité hommes-femmes. Ou plutôt femmes-hommes…

Enfin !. Il aura fallu attendre trente ans pour le 5 mai soit enfin reconnu comme une journée souvenir. Le 5 mai 1992, 19 personnes avaient trouvé la mort dans l’effondrement de la tribune du stade de Furiani lors du match Bastia-OM. Un projet de loi a désormais validé l’interdiction de match de foot professionnel le 5 mai.

Ascension. Championne de France 2012, elle raccroche le vélo trois ans plus tard, le remplace par un micro. Consultante sur Eurosport, puis en 2017, sur France Télévision. Et maintenant, directrice du nouveau Tour de France femmes ! Une belle ascension pour Marion Rousse. Mais il est vrai qu’avec Tony Gallopin, puis Julian Alaphilippe comme compagnons, question vélo, elle en connaît un rayon…

Bon sang. Il y a l’éternel Zinedine. Après lui, Enzo (26 ans), qui joue à Rodez, Luca (23) au Rayo Vallecano, Théo (19 ans) au Real. Et maintenant Elyaz (15 ans) qui fait ses classes au club madrilène. Après Enzo qui a connu Clairefontaine, Luca, champion d’Europe des 17 ans en 2015, le petit dernier d’être appelé chez les Bleus de moins de 17 ans. Bon sang ne saurait mentir…

(sources : L’Equipe, Le Parisien/Aujourd’hui, sites internet).

JHD

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*