La mémoire du « 9-11 » (16)

Ce mardi-là était une journée habituelle au travail. Un peu avant quinze heures, Mandy, une collègue américaine, depuis son bureau, m’a fait un signe de la main et demandé de lui apporter un café. À mon retour avec le précieux breuvage, elle parlait au téléphone. Elle avait les sourcils froncés.
– Un problème ?, lui ai-je demandé en lui tendant son café.
– Non, m’a-t-elle répondu, en raccrochant. C’était ma mère, elle prend son petit-déjeuner, mais il se passe quelque chose de bizarre.
– Petit-déjeuner à trois heures de l’après-midi ?
– Mais non, ma mère est à New York, où il est autour de neuf heures du matin. Il semble qu’un avion de tourisme s’est encastré dans une des tours du centre-ville.
– Oh là là ! Laquelle ?
– Elle ne sait pas, mais elle est inquiète.
– La tranquilliser à des milliers des kilomètres, avec le décalage horaire en plus, cela risque d’être un peu difficile, n’est-ce pas, Mandy ?
– Je crois que je vais appeler des copains flics pour me renseigner.
– Tu connais des flics à New York ?
– Il y quelque années, j’ai travaillé dans leur service informatique.
– Ah, d’accord. Bon, il faut que j’y aille. Tu me raconteras ça, ok ?
De retour dans mon bureau, une vingtaine de minutes plus tard, un collègue me lance depuis la porte : « À New York, c’est la cagade, énorme, mon pote !
Et il me raconte ce qui était en train d’arriver à New York. Heureusement que j’étais assis, autrement je serais tombé par terre.
Le rythme normal de la journée de travail a été complètement bouleversé. Difficile de rester concentré dans le bureau. Nous voulions tous suivre les informations sur le sujet. Nous avons fini la journée tant bien que mal.
Le lendemain matin, en arrivant au travail, tout le monde ne parlait que de New York. J’ai constaté aussi que personne n’avait bien dormi et que nous avions tous suivi les infos à la télé sur New York jusqu’à tard, même très tard dans la soirée et certains jusqu’à l’aube.
En passant devant le bureau de Mandy, je me suis arrêté au seuil de la porte.
– Salut Mandy, ta mère va bien avec tout ce qui arrive ?
– Salut ! Oui, elle va bien, choquée mais bien, merci. Sauf que deux de mes anciens collègues policiers sont morts…

La mémoire du « 9-11 » (1)
La mémoire du « 9-11 » (2)
La mémoire du « 9-11 » (3)
La mémoire du « 9-11 » (4)
La mémoire du « 9-11 » (5)
La mémoire du « 9-11 » (6)
La mémoire du « 9-11 » (7)
La mémoire du « 9-11 » (8)
La mémoire du « 9-11 » (9)
La mémoire du « 9-11 » (10)
La mémoire du « 9-11 » (11)
La mémoire du « 9-11 » (12)
La mémoire du « 9-11 » (13)
La mémoire du « 9-11 » (14)
La mémoire du « 9-11 » (15)
« 9-11 »
Il y a 19 ans…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*