Non à l’abattage des arbres de l’école maternelle de Châteauneuf !

Lors des périodes de forte chaleur (possible maintenant d’avril à octobre), l’ombre des grands arbres, lorsqu’on a la chance qu’ils soient présents, climatise naturellement les cours d’école et assure que la température reste compatible avec la santé des enfants (lors des extrêmes chauds, sans la présence des arbres, les températures peuvent monter très haut en plein soleil, au-delà de 60°C).

Un projet d’abattage des arbres de la cour de récréation de l’école maternelle Francine-Coursaget à Châteauneuf-en-Thymerais risque d’être mis à exécution de façon précipitée dès la première semaine des vacances d’été. Les arbres seraient perdus à jamais et ne pourraient être remplacés que par des petits arbres qui n’assureraient pas une ombre suffisante avant de longues années.

Sykadap*, qui est une association qui sensibilise à la réalité du changement climatique, a demandé aux élus commanditaires de ce projet de ne pas le mettre à exécution avant d’examiner avec sérieux les modalités d’un aménagement qui préserveraient ces arbres. Le moratoire requis est indispensable au regard du caractère irréversible et potentiellement climaticide des conséquences de l’abattage des arbres de la cour de l’école maternelle Francine Coursaget de Châteauneuf en Thymerais.

Si cela s’avérait nécessaire l’association Sykadap se porterait partie civile aux côtés de parents d’élèves qui s’estimeraient victime des conséquences de l’abattage de ces arbres.

Signez la pétition

*Sykadap a réalisé cette année et l’an passé avec les élèves de l’école maternelle de Châteauneuf des hôtels à insectes en terre-paille, des potagers en bottes de paille, des animations sur la seconde vie des déchets.

2 Commentaires

  1. En raison des mesures sanitaires, la cérémonie d’adieu prévue ne pourra avoir lieu ce 6 juillet. D’autres formes de manifestation sont à l’étude.

  2. Une cérémonie d’adieu aux arbres se tiendra ce soir mardi 6 juillet, à l’école maternelle de Châteauneuf-en-Thymerais à 17h. Ce rassemblement apportera une touche d’humanité face à la brutalité et à l’aveuglement de tristes décideurs qui peinent encore à comprendre l’urgence écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*