Quoi de plus lâche que de frapper un adversaire à terre ?

C’est ce « spectacle » de lâcheté qu’a offert le conseil municipal du jeudi 27 mai, dans le nouvel hémicycle du Pôle administratif de Chartres. Il faut espérer que la tonalité de cette première séance en ces lieux ne préfigure pas la suite.

A terre, nous le sommes : deux personnes de Dreux se sont infiltrées dans les listes où nous figurons, dont les propos sur les réseaux sociaux manifestent une sympathie pour la mouvance islamique. L’un, candidat aux régionales a immédiatement été exclu de la liste, l’autre candidat aux départementales a également perdu le soutien d’Eure-et-Loir Ecologie.

C’est une blessure, un coup sur la tête tant ces idées sont aux antipodes des nôtres. Nous avons effectivement commis une erreur : celle d’avoir fait trop vite confiance et de n’avoir pas diligenté d’enquête sur chacun de nos candidats, comme le font les partis classiques… Mais nous avons immédiatement réagi contre les propos intolérables que ces deux personnes avaient tenus : c’était notre responsabilité et nous l’avons assumée.

A terre, nous l’étions avant même ce conseil municipal…

Si une demande d’explications pouvait se justifier (même si la presse avait déjà publié nos communiqués retirant notre soutien à ces candidats et que le conseil municipal n’était pas le meilleur lieu pour cela), c’est durant plus d’une heure trente que pas moins de neuf élus de la majorité, à la suite de Richard Lizurey, ainsi que Gaël Garreau, se sont relayés pour pointer du doigt l’équipe écologiste du conseil municipal. Il avait été dit que nous ne nous coucherions pas tôt… Tout avait été soigneusement orchestré. D’ailleurs, le lendemain, on pouvait découvrir que Valeurs Actuelles avait relayé dès 22 heures les propos tenus en conseil…

En dépit des explications très claires données par Jean-François Bridet et Quentin Guillemain, nous avons clairement été soupçonnés de connivence avec les islamistes.

A terre mais pas KO… De toute épreuve, on ressort grandi et plus fort. Qui raisonnablement peut donner crédit à ces accusations ? En dehors de ceux que nous gênons ? Et si la violence de leur discours est proportionnelle à la gêne procurée, c’est que nous commençons à gagner du terrain. C’est bon signe pour l’avenir de notre planète et de ceux qui y vivent !

Nous avons affiché avec force nos valeurs, réagi avec vigueur. Ce triste évènement nous a soudés encore plus et je suis fière d’appartenir à cette équipe !

Brigitte Cottereau, conseillère municipale et communautaire de Chartres Ecologie.

« Au début ils vous ignorent, ensuite ils se moquent de vous, après ils vous combattent et enfin vous gagnez. »

23 Commentaires

  1. C’est lâche mais c’est surtout très stratégique. Il s’agit ici de faire descendre Eure et Loir écologie et le nouveau souffle dans la même fange que les politiques à l’ancienne pour que le vocable « tous pourris » leur retombe aussi dessus. Oui ce nouveau souffle démocratique les affole. Et ce n’est pas un hasard si le chef du PS en Eure et Loir ait repris la même diatribe que la clique lors de la manif anti-autoroute.
    Si le message de renouveau, de réécriture de la démocratie (qui anime le mouvement écologiste et citoyen) finit par se rendre audible bcp perdront des postes et ce pouvoir qui les grise. donc tout est bon pour sauver sa peau.

  2. En suite à la réaction de Jean-Bernard Gramunt, je pense qu’il ne doit pas être du tout question de faire valider les candidatures aux élections par la police. Par contre, cette dernière, par exemple par son fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), qui recense depuis 2015 les radicalisés islamistes, pourrait apporter une aide à la Préfecture à qui il reviendrait d’écarter, ou pas, un candidat en fonction des renseignements fournis.
    Du même coup, ça serait aussi une aide et un confort pour les têtes de listes à qui il ne revient pas de faire des enquêtes poussées sur les postulants de leur mouvance.
    Il faudrait voir aussi ce qui est prévu dans le code électoral à ce sujet, et combler un vide si il y a lieu.
    Attendons la réponse du Ministère de l’Intérieur …

  3. Cactus publie la réaction de Jean-Bernard Gramunt, président de l’association Eure-et-Loir Écologie à la rédaction de l’Écho républicain :

    « Bonjour,
    Je souhaite vous faire part de ma réaction suite à l’article du 3 juin dans lequel M. Guéret propose un filtre (par les RG ? c’est-à-dire que ça serait à la police de décider qui a le droit d’être candidat ?) et un contrôle des candidats lors d’une élection.

    Ce filtre existe déjà en Iran, Russie, Birmanie, Turquie… Tous ces pays démocratiques qui doivent faire rêver M. Guéret. A que c’est bon la démocratie quand on peut décider qui a le droit d’être candidat !

    En France, les candidats sont « filtrés » par les partis et/ou mouvement qui les soutiennent et accordent des investitures, et au final par les électeurs qui décident en dernier ressort : ça s’appelle la démocratie, le pire des systèmes à l’exception de tous les autres (W. Churchill)

    Ainsi, pour les départementales, Eure-et-Loir Ecologie a su, rapidement, retirer l’investiture à un binôme. Quel dommage que M. Guéret n’est pas agi avec autant de fermeté vis à vis des candidats de son propre camp dont l’un est mis en examen, un autre n’a rien trouvé de mieux que bannir le mot « laïcité » du fronton de sa mairie.

    J’imagine que le ministère de l’Intérieur ne retiendra pas l’initiative malheureuse de M. Guéret qui, pour faire parler de lui (en effet qui le connaît ?) n’hésite pas à proposer des méthodes peu ragoutantes, montrant son mépris de la démocratie. Encore un effort, il pourra passer chez Hanouna !

    Bien cordialement

    Jean-Bernard GRAMUNT, président d’Eure-et-Loir Ecologie »

  4. A la rédaction. Quand auront nous enfin un article pour nous avertir que l’heure de la chute tant espérée est devenue officielle ? Les résultats de la perquisition de la BJ financière se font toujours désirer. La décision du conseil d’état aussi.
    On attend qui ??? , On attend quoi ???

  5. Hier je suis tombé sur cette vidéo de Denis ROBERT sur sa chaîne BLAST :https://youtu.be/peeFyX5LkCs .
    Il y citait un extrait de « l’Obsolescence de l’homme » de Gunther ANDRES : »L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. »
    Toutes ressemblance avec des faits réels…
    Glaçant, pour reprendre un terme à la mode

  6. Les tensions transpirent dans le clan gorgien qui sent la chute venir.
    Sa seule question est de savoir quand et jusqu’où ira la honte de la d’échéance publique avec toutes les révélations en chaîne que la chronique d’une mort annoncée se chargera d’étaler au grand jour.

  7. Que les partis écologiques soient dans toutes les polémiques du moment, c’est le signe que c’est un parti politique qui commence à compter. Mettre sur le dos des écologistes l’émergence de l’islamo-gauchiste, c’est oublié que les partis politiques qui ont gouverné la France ont échoué dans l’intégration et dans les principes de laïcité de notre pays. JPG a fait 3 mandats en tant que député, pour quel bilan ? Embaucher femme et enfant comme attachés parlementaires. Le général Lizerey, à part limer les moquettes des grands politiques français, quel est son bilan avec une gendarmerie en plein désarroi ? Ils se disent libéraux et qui dans l’agglomération chartraine peut choisir son fournisseur d’électricité (et pourquoi le fournisseur unique sponsorise une équipe de sport alors qu’il a un monopole ?) ? Depuis 20 ans, nous assistons à la mise en place d’un système centralisé et autoritaire qui ne doit sa réélection (de justesse) qu’au recours à l’endettement massif dans des projets surdimenssionnés (avec lesquels, le sujet de l’entretien n’est jamais abordé). Je ne suis pas en phase avec toutes vos idées mais votre courage et votre détermination valent toute mon admiration (contrairement au lâche Gaël que j’avais rencontré et qui tenait un tout autre discours…)

  8. A L.H : allez on vous le dit ou on vous laisse lui demander ?
    Ce serait drôle qu’il soit capable de le redire, cela confirmerait…
    Peut-être le dira t-il lors du débat sur France 3?
    Chiche !

  9. J’ai appris que Cordier était à la manif contre l’autoroute avec un drapeau du PS… NON MAIS LOL. Son employeur, president de region a déjà signé un accord avec gorge pour l’autoroute et lui il se trimbale avec un drapeau de son parti pour faire croire à leur position politicienne anti autoroute. Grosse manipulation pas très fine… Qu’est ce qu’il a dit au sujet de nos ennuis de jeune force politique ? Ça devait être bien malin. ..

  10. Qui et quand pour organiser une conférence de presse et inviter tous les médias ( à part la feuille de choux local of course… ) pour porter à la connaissance publique ce qui se passe depuis des mois en coulisse ?
    À l’heure des élections, les informations se doivent d’être diffusées. Chartres sous les projecteurs à la sauce Levallois-Perret c’est pour quand ???

  11. Et la BJ financière, elle attend quoi pour faire l’étalage des résultats de ses investigations ? 20 ans de règne géorgien épluché à la loupe doit être lourd de constats. À quand le grand déballage sur la place publique ?
    Le linge sale déborde, il est plus que temps de passer à la lessive !!!

  12. Tiens parce que maintenant LR a un programme? Je veux dire à part celui de trouver de l’argent pour financer les projets du président de Chartres Métropoles?

  13. En parlant de lâcheté, on apprend que la droite eurélienne ne participera pas au débat télé organisé par France 3 Centre le 14 juin prochain pour les élections départementales dans le 28. La majorité départementale refuse de débattre avec « des gens qui n’ont pas de programme et ne font que critiquer « . En plan B, FR3 lui a proposé de venir à deux (Le Président + Laure de la R…) mais elle a refusé. En réalité, les Droitistes euréliens ne veulent surtout pas étaler leurs divisions structurelles qui empêchent l’institution de bien fonctionner depuis 2017. Un champ de ruines , je vous dis.
    Cela ne rappelle-t-il pas les municipales ? : http://www.cactus.press/2020/02/24/il-a-les-chocottes/
    Seront présents Stéphane Cordier (Anti/Pro A154), un supplétif du RN et Eure-et-Loir écologie.

  14. Pour qui va sonner l’hallali maintenant ? Pas forcément pour celui qu’ils croient… En tout cas, des néophytes ( type L.R.E.M ou nouveaux membres de la liste du caudillo local) ont su montré un certaine forme de bassesse qui va bien plaire au leader Minimo ( oui, j’aime bien la référence à ces « grands hommes du passé » qui ont tant fait de mal à l’être humain en général et aux valeurs progressistes en particulier).
    Et on pourrait rajouter à cette meute hurlante le sieur Cordier, du P.S, disons de ce qui en reste, pour la bassesse, voire plus, dont il a fait preuve lors de la ramadamarche du samedi 29 mai.
    Ah, n’est pas Cordier-résistant (cf: c’était le patronyme du valeureux secrétaire de Jean Moulin) qui veut.
    Allez, un nouveau souffle, vite et maintenant.

  15. A la veille de l’ouverture de la campagne officielle des élections, je laisse le soin aux autorités et aux juristes de se prononcer sur la légalité d’ une sorte de pré-ouverture d’une durée de 1 h 45 mn, totalement en hors-sujet par rapport à l’ordre du jour de cette séance de conseil.
    Certains diront que c’est de bonne guerre, d’autre que c’est de la basse politique politicienne. Je me plais à imaginer les motivations de l’assaillant :
    1) Le trio de tête de la liste écolo des régionales a toutes les chances d’être élu ; il faut donc exploiter la faille du sympathisant islamiste pour abattre le trio, car on ne veut pas retrouver dans l’opposition municipale 2 écolos qui seraient confortés par leur élection au conseil régional ;
    2) Le général Lizurey n’a pu obtenir que la 5° place sur une liste dont aucun des 4 premiers candidats ne réside dans l’agglo urbaine de Chartres (Garnier, maire de Mignières cependant en 3°) ; il est donc difficilement éligible sauf si les LR gagnent l’élection, ce dont on peut douter; il a donc intérêt à briller en séance de conseil ou ailleurs pour gagner des affidés.

    L’affaire Benalla est ressortie à point, puisque cet individu est encore en procédure pénale (voir Wikipédia). Pour la petite histoire, ce n’est pas le grade de lieutenat (2 barettes), mais celui de Lt-Colonel (5 barettes) que le Général lizuray lui avait généreusement octroyé, peut-être contre l’avis de ses propres services, mais il fallait faire plaisir à l’Elysée …
    Pour ce qui concerne les 2 sympathisants islamistes, on note que, aussi abjects qu’ont pu être leurs propos, ils ne font pas l’objet de poursuites, et que l’un peut même maintenir sa candidature sur Dreux1.

    En définitive, le perdant de cette soirée du 27 mai ne sera peut-être pas celui que l’on croyait.

  16. « (…) les coups bas continueront de voler en escadrille » avec pour chef, un général d’armée, ex-directeur général de gendarmerie nationale, déchu dans les bas-fonds des politichiens !

  17. @Noël Billard Et si au final, tout n’était que stratégie ??? Laisser penser compatir avec les loups pour mieux les abattre à la manière d’une histoire de cheval de Troie revisitée… En voilà une stratégie…
    Reste à connaître l’ampleur de la chute très certainement prévue pour juste avant les élections comme tout parfait tombé de rideau…

  18. Non, pas toi, Gaël qui m’avait laissé une image de tolérance et qui détestait hurler avec les loups. Certes tu ne m’as pas répondu lorsque je t’ai souhaité ton anniversaire sur Facebook, je l’ai mis sur le compte de ta charge de travail mais au moins pensais-je que tu savais en toute circonstance te positionner au dessus de ce type de cloaque. Certes aussi, au bout d’un an, je n’ai pas renouvelé mon adhésion à LREM, pour des motifs politiques évidents, mais les amis, toi, Guillaume et d’autres, je les avais gardés au plus profond de moi.
    Aujourd’hui, c’est une déception de plus qui s’abat mais je saurai la surmonter comme celles qui ont précédé et celles qui suivront. En politique, il faut toujours s’attendre au pire, le moins mauvais qui apparaît devient si bon !
    Noël Billard
    ancien conseiller municipal PS puis LREM
    NB : il est faux d’affirmer que les grands partis politiques contrôlent le vécu de leurs candidats…hélas.

  19. @EL : UN GRAND MERCI pour ce coup de projecteur en ce petit royaume gorgien qui aime tant la lumière ! On comprend mieux l’aboiement avec les loups de la piteuse LREM, un probable renvoi d’ascenseur et en ces temps électoraux, les prémices de prochains arrangements entre « amis » ! Courage Chartres Écologie, les coups bas continueront de voler en escadrille, mais à la fin , c’est vous qui gagnerez !

  20. Quel crédit accorder à un général capable d’apporter son soutien à un Benalla au point d’assumer la nomination de ce dernier au grade de lieutenant ???!!!! AUCUN. Avant de vouloir dispenser des leçons de morale encore faudrait il en avoir un échantillon sur soi !!! La décadence n’a pas de limite. En voici encore malheureusement la preuve.
    Lors de ce conseil, la majorité habituellement si arrogante avait l’air bien piteuse. Les spectres de la BJ financière et du Conseil d’état ne doivent pas y être étrangers, très loin s’en faut… L’heure des comptes à sonné et avec près de 30 plaintes nominatives, la chute promet d’être pharaonique pour le ramses local et sa clique. Du très grand nettoyage en perspective pour le salut de toute une région. Régouissons nous quand bien même, après la chute et la disgrâce il faudra assumer le poids de la dette d’autant d’années de mauvaise gestion.

  21. Un clique aboyeuse qui doit son score du 1er tour (et son élection) à l’étrange effacement du RN, devrait avoir (outre une meilleure mémoire) plus de mesure, de retenue et de décence. Ce minable concert d’ouverture (totalement inapproprié et au lieu et au moment) auquel la piteuse LREM s’est mêlée, aura servi d’opération de diversion.

  22. Fière de soutenir une belle équipe qui se renforce qui grandit qui apprend et qui est fidèle à ses valeurs. Bravo à vous de ne rien lâcher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*