Le maire de Chartres a voté en sa faveur : des citoyens s’engagent

Dix-neuf Chartrains (vingt-sept à la date du 12 mai 2021) viennent de porter à la connaissance du Procureur de la République de Chartres « la potentielle commission d’infractions délictuelles commises par Jean-Pierre Gorges en ses qualités de maire de Chartres et de président de la communauté d’agglomération Chartres Métropole. »

Ces citoyens ont identifié sur la période 2014-2020 sept délibérations municipales et une délibération communautaire entrant dans le champ d’action de l’article 432-12 du Code pénal sur la prise illégale d’intérêts.

« Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public ou par une personne investie d’un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l’acte, en tout ou partie, la charge d’assurer la surveillance, l’administration, la liquidation ou le paiement, est puni de cinq ans d’emprisonnement et d’une amende de 500 000 euros, dont le montant peut être porté au double du produit tiré de l’infraction ».

Six de ces huit délibérations concernent la protection fonctionnelle en justice du maire, également celle d’un membre de sa famille. Les deux autres sont relatives à ses indemnités de représentation (pour la ville de Chartres et pour Chartres Métropole, soit un total de 3 500 euros par mois), dont il refuse obstinément de communiquer les fadettes.

Or, pour l’adoption de ces délibérations, Jean-Pierre Gorges a présidé les débats et voté POUR

Les plaignants ont informé de leur démarche le Tribunal administratif d’Orléans, la Chambre régionale des comptes et la Préfecture d’Eure-et-Loir. Pour mémoire, l’article 40 du code de procédure pénale énonce : « (…) Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs ».

Voir l’article de Chantal Vinet, présidente de Chartres Écologie : Adopté !

61 Commentaires

  1. À vous lire, les jours à venir vont amener la preuve qu’il n’y a, comme l’ont fait déjà remarquer certains d’entre nous, jamais loin du Capitole à la Roche Tarpeïenne…
    Une bénédiction à venir pour tous les concitoyens chartrains et de l’agglo.

  2. Pour faire suite aux précédentes remarques, c’est curieux, les vidéos des conseils ont disparu non seulement sur le site de la mairie, mais aussi sur celui de l’agglo ainsi que sur Chartres.live. On fait confiance à la rédaction pour mener l’enquête, car aucune explication n’est donnée : un test pour vérifier si les citoyens relèvent ce retrait ???

  3. @Kivalaparici : une possible explication, la saisie des vidéos pour les besoins de l’enquête qui a peut-être/sans doute été lancée !? Déjà 27 plaintes déposées, c’est à ne pas négliger ! Les abus et les frasques du gang gorgien ont fini, c’est à espérer, par lasser ! Et ces temps électoraux sont propices aux règlements de comptes !

  4. C’est peut-être moi qui ai cherché au mauvais endroit, mais j’ai bien l’impression que les vidéos des précédents conseils municipaux ne sont plus accessibles sur le site de la mairie. On peut juste consulter les comptes rendus. Voudrait-on nous empêcher de traquer d’éventuelles irrégularités ?

  5. A ce jour, 10 mai, 27 plaintes nominatives dans cette affaire ont été enregistrées à l’adresse du Procureur de la République de Chartres.

  6. NE JAMAIS PERDRE DE VUE QU’IL N’Y A JAMAIS TRÈS LOIN DU CAPITOLE À LA ROCHE TARPEÏENNE…

  7. Avec 27 plaintes, l’Echo va peut-être bien finir par être dans l’obligation d’en parler. Ca commence à faire beaucoup pour être tues.

  8. Au sujet de la feuille de choux locale il est de connaissance publique qu’elle roule pour la clique en place. Savoir comment elle va pouvoir justifier sa non information et son silence reste une énigme dont on a cure. Le but visé est ailleurs. C’est voir la chute et l’ampleur de la raclée. Après Levallois Perret, les vents de vérités ont enfin pris place en Eure et Loir.

  9. La Procédure engagée par Monsieur le Procureur,l’information doit bien circuler en Bretagne mais il est nécessaire que le journaleu local toujours bien informé par une rue au Nord de la cathédrale , rédige un article sur le degré de la procédure, comme il adore le faire très souvent
    Avec toutes mes amitiés au lecteur citoyen que je suis également.

  10. J’aimerais qu’on m’explique comment il se peut faire qu’autant de plaintes soient déposées auprès du TGI pour des faits aussi graves et que ce soit un total silence dans l’Echo Républicain local ???? Je ne mets pas vos dires en doute bien conscient qu’en cas de fausses vérités cela aurait déjà été démenti mais je m’intetroge très singulièrement sur le silence du journal local sur ce sujet très inquietant et très sérieux qu’est la prise illégale d’intérêts.
    Impatient d’en avoir l’explication car le moins que l’on puisse dire est qu’elle s’impose lourdement.

  11. Ca fait 8 JOURS que l’info est sortie et toujours pas une ligne chez la presse locale….
    Il est OÙ LE DEVOIR D’INFORMATION ????
    Pourquoi ????

  12. @un exilé en duché d’Anne de Bretagne
    Malgré vos 4 voies gratuites, les infos ayant du mal à vous parvenir, sachez que des procédures sont DÉJÀ engagées…

  13. Vite le nom du pantouflard de la République croisé en Eure et Loir

  14. Nous lançons un petit concours……. :  » combien de plainte est nécessaire pour le procureur actuel afin de voir une procédure engagée…….》une plainte, deux plaintes, dix plaintes, 20 plaintes ,40 plaintes ….Le gagnant passera une nuit , deux nuits en garde à vue devant les policiers de la brigade financiere.
    Les paries sont ouverts

  15. À Gaël : délibération n°CM2017/181 du conseil municipal de Chartres du 21 septembre 2017. Protection fonctionnelle accordée à agent public – diffamation sur Twitter.

  16. « Pas forcément, il suffit de croiser sur sa route une « pointure » nationale venu « nidifier » en Eure & Loir et provoquer une sortie de route ! C’est qui ? C’est où ? Devinez ! »
    Vous parlez bien d’une personne là…
    Et l’Eure & Loir a bel et bien changé de préfète toute droite venue d’Ardèche où elle avait pris ses quartiers en 2018 et c’est bien le pouvoir en place qui nomme les préfets et leur attribue leur place et le rôle des préféts est bel bien de prendre garde au respect des lois de la République …

  17. Bonjour la rédaction,
    Pouvez-vous nous rappeler pour quel procès JPG a fait valoir sa protection juridique notamment celui concernant un membre de sa famille ?

  18. @Observateur Eurélien. Entièrement d’accord avec votre analyse. On ne le dira jamais assez « il faut toujours chercher la femme »…

  19. Ce soir, 4 nouvelles personnes ont décidé d’alerter le Procureur de la République, en plus des 19.

  20. Un « Ramsès local (…) pas en odeur de sainteté », c’est sûr ! Un « pouvoir en place » pas en forme, c’est évident ! On fait quoi Watson ?

  21. « il faut une ambition nationale pour que des travers pourtant connus de tous ou presque vous fasse tomber ». Pas forcément, il suffit de croiser sur sa route une « pointure » nationale venu « nidifier » en Eure & Loir et provoquer une sortie de route ! C’est qui ? C’est où ? Devinez !

  22. N’oublions pas de souligner qque le Ramsès local n’est pas en odeur de sainteté, très loin s’en faut auprès du pouvoir en place qui covid 19 de surcroît a bien besoin de redorer son blason autant que d’argent.
    Les repercussions de l’explosion chartraine fera sans nul doute date dans l’histoire locale et même bien au delà…

  23. Que fait la police de contrôle de l’Etat? rien parce que c’est partout pareil.Je crains que les 2 derniers commentaires n’aient raison,il faut une ambition nationale pour que des travers pourtant connus de tous ou presque vous fasse tomber,cf DSK et FF.

  24. @ACJPG : « J’ai toutefois de sérieux doute quant à l’efficacité de l’appareil judiciaire lorsqu’il s’agit d’élus … » Vous pouvez, surtout à Chartres, où le ministère public en est arrivé à devoir recourir à l’instance régionale. Quant à Orléans (où règne le système grouard, un grand pote à jpg), on peut aussi avoir de très « sérieux doutes » ! A propos, où en est-on de l’affaire de l’orléanais manrique ? Et des plaintes pour harcélement au CD28 ? Perdues de vue ???

    Orléans 2020 / Grouard, le retour, où comment l’ouverture d’une enquête judiciaire, ça peut aider : https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/loiret/orleans/municipales-2020-resultat-du-second-tour-orleans-1844606.html

  25. « Les hommes politiques intègres sont une denrée rarissime. » Un bel euphémisme pour dire qu’il n’y en a pas ! Le système fait que pour faire politique et surtout pour durer, il faut avoir été vu et pris les doigts dans le pot de miel ! Alors là, on est intronisé dans le « cercle » dans un concert de casseroles au son du célèbre refrain « il est des nôôôôôtres … » ! Et l’on peut faire ce que l’on veut, comme on veut, quand on veut, ça peut durer, durer … Faut juste ne pas avoir la malchance de gêner un concurrent d’aussi ou plus vorace, soutenu et chassant sur les mêmes terres ! Où bien que cela devienne si gros, et encore ! A Chartres, en 20 ans, c’est la ruche entière qui y est passé, on a même trouvé à vendre le surplus de miel labellisé « Miel de Chartres », et rien ne s’est passé … La ville a été saccagée, défigurée, la dette a explosé … Le citoyen chartrain honnête assiste, à ses frais, au spectacle médusé ! Que fait la police de contrôle de l’État, son représentant dans le département, le juge des comptes et le juge tout court ? Réponse : rien, absolument rien ! Mais Chartres heureusement aujourd’hui peut compter sur une équipe municipale d’opposition citoyenne déterminée à faire (enfin) le ménage ! Merci à elle ! Puisse-t-elle y parvenir ! Le citoyen chartrain honnête ne peut que prier : Notre Dame de Chartres aidez-la !

  26. Que j’aimerais partager votre enthousiasme et enfin célébrer dignement la chute du système gorgien dans son ensemble pour enfin libérer Chartres et ses communes de sa néfaste emprise.

    J’ai toutefois de sérieux doute quant à l’efficacité de l’appareil judiciaire lorsqu’il s’agit d’élus… (à l’exception de quelques rares têtes médiatiques pour l’exemple)

    Par le passé, des dossiers assez sérieux ont éclaté au grand jour (je pense par exemple à l’achat d’un terrain par la commune de Chartres 7 ou 8 fois son prix alors qu’il appartenait au père d’un certain représentant du RN qui étrangement ne dépose jamais de liste au municipales…)
    Même le « journal » local en avait fait un article.

    Je pense aussi à cette histoire de fadettes que refuse obstinément de produite gorges alors que la loi l’y oblige.

    Je pense également à manrique et les révélations de Cactus, discrètement remplacé, jamais inquiété.

    Pourquoi la justice est très longue « certains dossiers » c’est simplement pour laisser le temps faire son œuvre (on oublis, on passe à autre chose…), ensuite seconde étape :

    Vérifier l’impact médiatique ainsi que la réactions des contribuables locaux
    Ceci afin d’adapter la réponse pénale (si l’affaire monte en mayonnaise, alors il faut une réponse « ferme », si ça ne prend pas c’est que tout le monde s’en fou et qu’un jugement très clément ne choquera pas.

    Un exemple clair : cahuzac
    Des chefs d’accusation d’une gravité exceptionnelles (et pense qu’on ne sait pas tout..)

    En plein milieu de l’affaire, quand c’était bien chaud. Comment aurions-nous (le peuple) réagit à la ridicule condamnation prononcé par le tribunal cahuzad passant sa « peine » dans sa luxueuse villa en Corse… Voici un copier coller d’un article LeMonde du 15/05/2018 :

    « La cour l’a entendu. Si elle a les mêmes mots sévères que le tribunal sur la gravité de la faute commise et confirme les cinq ans d’inéligibilité et l’amende de 300 000 euros, elle prononce contre Jérôme Cahuzac une peine possiblement aménageable. Elle a toutefois refusé à l’ancien ministre un aménagement ab initio, c’est-à-dire qu’elle en a renvoyé la responsabilité à un juge d’application des peines. Lorsque celui-ci se prononcera, dans une audience à huis clos, quelques mois de plus auront passé, fanant davantage encore le souvenir de l’affaire Cahuzac. »

    Tout est dit, on laisse faner l’affaire pour régler ses comptes « entres initiés »

    J’espère me tromper et enfin fêter dignement la chute de gorges !

  27. Les hommes politiques intègres sont une denrée rarissime. Leur adrénaline leur est fournie par le pouvoir et l’argent. C’est dans leur sentiment de toute puissance qu’ils trouvent leur oxygène. Ils s’estiment indetrônables et plus ils gravissent dans l’echelle politique plus leurs soifs et leurs sentiments de toutes puissances atteint des sommets jusqu’au jour où pour des des politiques plus hauts placés ils deviennent un élément à abattre. Et là c’est la chute, la déchéance et plus le niveau atteint est élevé plus elle est vertigineuse !!! Quand ils tombent de leur pied d’estale, tous ceux qui l’on aider à s’élever jusqu’à ce niveau, tombent avec eux !!! Le panier de crabes va dans les abysses…
    Le taulier en place n’echappera visiblement pas à cette règle. Lorsque la brigade judiciaire financière entre en scène, le tout n’est pas de savoir si mais de savoir quand….

  28. @POP Ne jamais perdre de vue que de perdre la face publiquement pour des sieurs à l’égo aussi sur dimensionné que ceux dont il est question sera toujours la pire des sanctions alourdie évidemment par le fait de toucher leur plus grand point sensible après le pouvoir et l’argent

  29. La honte ils s’en fichent , ils sont nés avant la honte , le remboursement sera la seule vraie sanction .

  30. C’est enfin l’heure des comptes mon cher Watson, enfin l’heure des comptes et elle promet d’être pharaonique pour beaucoup de sieurs aux égos démesurés autant que viciés.
    La disgrâce et la honte de la déchéance publique seront prochainement en Une des médias et pas que localement. La fin en apothéose pour un Terminator terminé.
    Du très grand spectacle en perspective.

  31. Bravo Cactus, toujours à révéler ce que l’Echo s’emploie avec autant de fidélité envers son gourou et contraire à son devoir d’information à dissimuler.
    Les temps à venir risquent fort de rester en travers de la gorge d’un très grand nombre. Juste retour des choses après 21 ans d’un règne qui n’aura que beaucoup trop duré. Il y a les sempiternelles histoires d’argent, de profits, d’abus de pouvoirs mais il y a aussi le reste…
    Les menaces, les intimidations et la main mise sur bien trop de choses…
    Hâte de voir jusqu’où la chute de ce triste personnage va l’entraîner sans compter toutes les retombées sur ses « amis ». Les « petits arrangements entre amis » pourraient dans un avenir des plus proches, se transformer en  » MAGISTRALE hécatombe entre ex amis ».
    Comme quoi, avec un peu de retard, le grand changement tant annoncé c’est MAINTENANT « .
    Cactus, à vos plumes pour nous annoncer toutes ces bonnes nouvelles tant attendues !!!!!

  32. Au sujet de la délibération n°CC2020/023 du conseil communautaire de la communauté d’agglomération Chartres Métropole du 16 juillet 2020, je suis sidéré de constater que Christian Paul-Loubière, éminent juriste, n’a pas bronché sur la présence et la participation au vote de Jean-Pierre Gorges.
    Ça ne peut pas être de l’incompétence ! Alors, sentiment d’impunité ?

  33. En Eure et Loir, particulièrement à Chartres, où s’agissant des couteux caprices de nos chers élus locaux, on est peu regardant, il n’y a pas que la justice qui dysfonctionne, c’est tout l’appareil d’État, au premier rang le contrôle de légalité. En très peu de temps, 3 préfets se sont succédé ! Mission tourisme ?

  34. @revons ensemble
    Rassurez vous, au vu de ce qui couve, très bientôt votre rêve ainsi que celui de beaucoup d’autres, vont se transformer en réalité des plus explosives. La brèche est grande ouverte et elle ne risque pas de se refermer. Commandez votre champagne et à vos postes d’observations. Préparez vous à savourer le spectacle.
    Les plaintes s’accumulent, le filon promet d’être des plus productifs.
    L’attente aura été longue mais la chute sera pharaonique digne du ramses local.

  35. PLAINTES : Nous savons et connaissons la lenteur de la justice mais sur le bassin chartrain elle nous paraît d’une lenteur que nous pouvons remarquer de qualifier de très curieuse POUR CERTAINS DOSSIERS.

    D’autre part , il ne faut pas attendre un article objectif de la feuille de choux local

    Cette feuille de choux recopie simplement depuis des années les documents remis par le « maître des lieux de Chartres et de Chartres Métropole » sans aucune analyse .

    Pour les plaintes déposées auprès du Procureur , deux interrogations : pourquoi cette lenteur ? Tout le contraire de certaines plaintes curieux la aussi……

    Nous attendons avec impatience si les plaintes déposées par des résidents de l’agglomeration chartraine se retrouvent à faire des titres dans
    le journal local ( A l’identique d’autres de ces dernières années) après quelques « fuites » auprès des médias .

    Patience pas trop .

  36. @revons ensemble
    La question est de savoir qui veut la peau de qui. Quand au procureur, il a lui aussi des ordres et des devoirs et personne n’est à l’abri éternellement surtout quand les sonnettes ont été tirées aux bonnes portes. Ensuite à chacun de choisir son camp mais à l’heure qu’il est les rouages de la justice sont bel et bien enclenchés et les retombées pyramidales à venir risquent fort d’en assomer plus d’ un.

  37. Par respect pour ce quartier qui m’a vu grandir, Monsieur Le Maire, pouvez-vous faire ajouter un « s » à Rechèvres (voir pancarte jaune de la photo).
    Merci

  38. Si jamais il y a des gens courageux dans l’agglomération de Chartres (140 000 habitants), c’est le moment de le prouver. Écrivez au procureur de la République de Chartres 3 rue Saint-Jacques à Chartres.
    L’objet du signalement est la délibération n°CC2020/023 du conseil communautaire de la communauté d’agglomération Chartres Métropole du 16 juillet 2020. Frais de déplacement et de représentation des élus. Le président de la communauté d’agglomération Jean-Pierre Gorges est présent au débat et vote la délibération en sa faveur. La scène est visible sur la vidéo de la séance du conseil communautaire consultable sur le site Internet de Chartres Métropole (3h22’45’’ à 3h25’45’’).
    Cactus fait confiance au Procureur ; il veut croire également à la force civique de la population.

  39. @Mikael Blomkvist, vous n’y pensez pas, le journal de la propagande gorgienne dévoiler un scandale de cet ordre. Ce serait comique si ce n’était pas aussi grave. Il est certain que la feuille locale à la botte de l’édile en place se gardera bien de rédiger un article sur ce sujet à moins de ne plus pouvoir faire autrement. C’est une bombe qui a été lâchée hier et l’on peut en remercier grandement Cactus. Les prochaines semaines à ne pas douter vont être explosives et à plus d’un titre. C’est tout le chateau qui va s’ecrouler en pertes et fracas.
    À vos fauteuil, faute de sorties théâtrales, que le spectacle de la chute de l’édile local commence.

  40. Dallas et Dynastie s’invitent à Chartres. Mieux qu' »Au théâtre ce soir », mesdemoiselles, mesdames, messieurs, à vos lorgnettes, il y a du spectacle dans l’air.

  41. Cher Cactus, ne serait ce pas là que le haut d’un iceberg à la profondeur qui donnerait le vertige aux plus grands des acrobates ?
    Ca sent en tout cas très bon comme un bon poisson qui fume sur le gril sauf que pour le coup c’est sur celui de la justice.

  42. Enfin !!!!
    3 500€ x 12 mois x 6 ans = 252 000€ détournés sans justificatifs. Ça va coûter cher en redressement fiscal pour JPG et en redressement URSSAF pour la mairie et la métropole. Et comme on sera sur un dépassement illégal des indemnités d’un élu, il devra tout rembourser avec des pénalités… Plus les pénalités pour avoir voté le paiement des avocats pour sa défense et sa famille (?), il y a bientôt une maison de campagne sur le marché…

  43. Jpg et sa cour, bientôt les pinces ?
    La financière ca sent très très mauvais ou bon, tout dépend de quel point de vue on se place évidemment.
    Comme quoi, nul besoin d’illuminations qui n’ont pas lieu d’être par temps de confinement pour assister à un spectacle. Celui d’une chute, c’est maintenant. À vos bobines, vos projecteurs et vos blocs notes.

  44. Plus l’attente est longue, plus la chute s’annonce spectaculaire.
    Chartres : bientôt les Unes et les feux des projecteurs des médias tous azimuts…

  45. Devant la capitulation de l’État face aux abus des petits et cupides potentats locaux et l’abandon des citoyens traités en bons cochons payants (à propos, le contrôle de légalité, ça existe en Eure et Loir ? Y connaît-on les dispositions de l’article 40 du Code de procédure pénale ?), il n’y a que la Résistance Citoyenne, au demeurant à terme, le salut viendra et ne peut venir que de la société civile !

  46. Comme quoi la justice se fait souvent attendte mais que quand elle prend dans ses rouages, c’est pire qu’un rouleau compresseur qui se met en marche et avec autant de dossiers sur le dos, l’addition des sommes qui s’annoncent promettentun total pharaonique digne du ramsès local et de nous offrir bien plus que le plus grandiose feu de Saint Jean de tous les temps.

  47. Mon Dieu que l’attente fut longue mais comme le dit l’adage « Tout vient à point à qui sait attendre et plus l’attente est longue, plus la chute sera rude » et pour celle ci, vu les casseroles elle promet de s’inscrire en très belle place dans les anales.
    Voici un de ces billets annonciateurs de quoi mettre ENFIN les bouteilles de champagne au frais ou comment fêter Noël avant l’heure.
    Si on m’avait dit un jour que la justice allait ensoleiller ma journée…
    Comme quoi tout arrive et les miracles existent assurément !!!

  48. LE DÉBUT DE LA CHUTE OFFICIELLE !!!!
    ENFIN !
    Ce n’est pas trop tôt !!!!
    Quelle belle chronique pour une mort annoncée..

  49. Nous attendons le suivi de ces plaintes et surtout de la rapidité de convocation devant les policiers financiers d’ORLÉANS à la demande du procureur de la République.
    Et de la différence que nous aurons à constater par rapport à d’autres plaintes……

  50. Ah ben enfin nous voilà fixés Mon Cher Watson ! On saisit mieux, le sens du précédent billet « Adopté ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*