Hebdosports : prends l’oseille et casse-toi…

Un tennis français qui a le blues un peu violent, les réseaux sociaux qui ont leurs crétins, le cyclisme qui soigne l’environnement et autres petites nouvelles, c’est l’actualité sportive au-delà du simple résultat.

Des mots…

Pôvre tennis. « Notre ministre des Sports est une calamité. Je n’ai rien contre elle mais elle ne prend que des mauvaises décisions . C’est comme si elle s’en moquait. C’est une décision assez égoïste. » Et ça va changer quoi Alizé Cornet ? Quinze jours au lieu de trois semaines pour passer de la terre battue parisienne à l’herbe de Wimbledon et un tournoi. Et un tournoi zappé en amont… Pas de quoi en faire tout un plat et s’en prendre à Roxana Maracineanu qui a, soit dit en passant, laissé la Fédération française prendre la décision. Et puis, on ne voit pas trop ce que l’égoïsme vient faire la dedans. En clair chère Alizé, mettez votre hargne sur les courts et non pas dans des déclarations déplacées. Et dites vous bien que le tennis français n’a pas besoin de toutes ces polémiques vu l’état dans lequel il erre. Soit dit en passant, un tennis français bien moribond auquel sont venus s’ajouter les forfaits à Monte-Carlo de Tsonga (existe t-il encore ?), Gasquet (de nouveau blessé !) et Monfils (mollet ou en lune de miel…)
Même si on peut comprendre le coup de blues, ce ne sont sûrement pas les nouveaux écarts (le mot est faible) de langage de Benoît Paire qui vont arranger les choses. Battu au premier tour (comme d’hab’ , histoire d’empocher 12.000 euros en trois heures…) du Monte-Carlo, le barbu des courts a une nouvelle fois dépassé les bornes. Trop, c’est trop ! Morceaux choisis : « Je n’en ai rien à branler de ce match. J’ai un double encore et après, je me casse chez moi (…). Je me bats mais je m’en fous. Rien à cirer de me battre, pas me battre ». Sans oublier le très déplacé par les temps qui courent :« Arriver dans des cimetières pareils, ça me déprime un peu. » Paire semble oublier qu’il n’est pas seul au monde, que beaucoup d’autres sportifs, sans compter ceux qui sont à l’arrêt, continuent de jouer et de faire le métier sans le soutien du public, que ce même public peut être également frustré. Et, pour terminer, comparer une enceinte de tennis à un cimetière est franchement une insulte pour tous les morts du covid et pour leurs proches.
Alors, mec, si le tennis te fait ch… prends l’oseille, tais-toi et casse-toi une bonne fois pour toutes !

Ras-le-bol. « Ca fait un moment que ça dure mais là, c’est la goutte d’eau. Il y en a ras le bol (…). Moi, ça fait 25 ans que je le subis, là, c’est beaucoup trop… » Depuis son sprint houleux de Cholet-Pays de Loire quand il avait dangereusement tassé le Britannique Jake Stewart, Nacer Bouhanni est inondé d’insultes sur les réseaux sociaux, voire de menaces de mort. Il a porté plainte contre ces crétins des réseaux sociaux qui n’ont probablement jamais leur derrière sur une selle de vélo. On comprend son ras-le-bol.

Compliment. « Les Bleus jouent plus français que jamais, plus que je n’ai eu l’occasion de le voir depuis de nombreuses années. Pour nous la France, c’est cette passion, cet engagement physique et un réel désir de jouer.Et c’est ce que j’adore …» Les Bleus apprécieront ce compliment de Ian Foster, sélectionneur des All Blacks impatient de les affronter en ouverture du Mondial 2023. Comme nous…

Ambiguïté. On a pris la décision de ne pas décider avant la fin de la saison. On a dans l’esprit d’aller le plus haut possible (…) Moins on se précipite pour décider et plus on est serein ». Jean-Michel Aulas ne sait pas encore s’il gardera Rudi Garcia sur le banc d’entraîneur la saison prochaine. Spécialiste des phrases chocs, le président de l’Olympique lyonnais se complaît aussi dans l’ambiguïté….

… et des chiffres.

3. Trois sur quatre. Comme prévu, il y aura trois clubs français dans le dernier carré de la Coupe d’Europe de rugby. Toulouse s’est débarrassé (21-12) d’un Clermont beaucoup trop fautif (près de 20 pénalités!) à l’issue d’un match fermé et sans essai et jouera à ce stade pour la… 13e fois. Quant aux Rochelais, ils ont brillamment écarté (45-21) les Anglais de Sale et accèdent pour la première fois aux demi-finales (1er et 2 mai) pour affronter le redoutable Leinster irlandais. L’autre demi-finale verra Toulouse recevoir Bordeaux-Bègles (vainqueur 24-21) du Racing92. C’est la troisième fois que le rugby français a trois représentants à ce niveau. Mais n’est allé au bout du bout qu(‘une fois avec Toulouse en 2005. Gardons-nous donc de déjà crier victoire…

30 ou 40. C’est selon. C’est tous les 30 ou 40 kilomètres que les organisateurs de courses cyclistes doivent désormais prévoir une zone « poubelles » où les coureurs pourront se débarrasser de leur bidon et autres emballages au risque de régler une amende voire être exclu de la course ! Ca fait grincer dans le peloton. Mais moins que l’interdiction de s’asseoir sur le cadre pour améliorer sa prise auvent en descente ou de poser en course ses avant-bras sur le guidon. Cela pour des raisons de sécurité… En tout cas, les maires Verts qui accusent le Tour de France (et le cyclisme en général) d’être rétrograde et polluant (entres autres critiques stériles) vont devoir revoir leur copie…

2025. Cyclisme encore. Un million et demi d’euros supplémentaires de l’équipe cycliste Cofidis C’est ce qu’a annoncé Thierry Vitu, président de Cofidis Compétition. En même temps, il a confirmé la création d’une équipe féminine et le prolongement de l’engagement jusqu’en 2025. Le groupe de crédit est impliqué dans le cyclisme depuis 1996. C’est ça la fidélité…

(sources : L’Equipe, Le Parisien/Aujourd’hui, presse régionale, sites internet).

JHD

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*