Hebdosports : la Rose, le Poireau et le Chardon

L’actualité sportive vue au travers des chiffres et des bons (et mauvais) mots.

Des chiffres…

5. Ce n’est pas le succès étriqué (23-20) sur la France qui aura rassuré les observateurs britanniques. De la « grande » Angleterre, appelée à devenir selon son entraîneur la plus grande équipe que le rugby mondial ait connu, on se souviendra qu’elle a terminé 5e et donc avant-dernière du Tournoi 2021. Battue (6-11) à Twickenham par l’Ecosse, punie avec 40 points encaissés à Cardiff (24-40) et balayée samedi dernier à Dublin (18-32), la Rose ne pique plus. Et pendant ce temps, le Bleu hexagonal revit et oublie au fil des matches ses errances passées. Samedi dernier encore, un peu contre le cours du jeu face à de diaboliques Diables rouge , le Quinze de France, que l’on voyait battu, a su dévorer le Poireau dans les toutes dernières minutes grâce à son mental et un rugby sans frein. Rose fanée, Poireau digéré… Reste au Bleu de France à éviter les piquants du Chardon écossais…

24. Le ski français retrouve les sommets. Grâce à la 34e victoire de sa carrière dans le géant de clôture, Alexis Pinturault a remporté le globe de cristal qui couronne le meilleur skieur de l’année. Après le sacre de Luc Alphand en 1997, la France du ski aura donc attendu 24 ans. Ce n’est  »rien » comparé à celle du tennis et celle du cyclisme qui attendent depuis 38 et 36 ans des successeurs à Noah pour un succès à Roland-Garros et à Hinault pour un couronnement en jaune sur le Tour de France. Va falloir patienter encore un peu…

42. Trois de mieux samedi dernier pour un désormais total de 42 buts en 36 matches toutes compétitions confondues cette saison. Robert Lewandowski a une fois de plus a été le grand artisan de la nouvelle victoire du Bayern Munich en Bundesliga la semaine dernière. Le PSG et son super Navas sont prévenus…

100. Avec ses deux buts inscrits contre Lyon dans le sommet de la Ligue 1 dimanche dernier, Kylian MBappé a atteint le total des 100 buts en championnat : 16 sous le maillot monégasque et 84 sous celui du PSG. Il est le plus jeune joueurs de tous les championnats européens à avoir atteint cette centaine. Jusqu’où ira t-il…

250. En mois, 250 jours ça fait huit et des brouettes. Mais quel que soit la manière de compter, c’est le temps qu’il faudra attendre avant de se repassionner pour la Coupe du monde de biathlon, rendez-vous incontournable des week-end sur L’Equipe 21 télé. Suspense, rebondissements, décors, tout y est. Sans oublier l’équipe de L’Equipe de journalistes et de consultants au top. Vivement novembre prochain ! Avec du public…

6000. Incroyable ! 6000 euros, c’est le plus petit salaire des acteurs de la Ligue 1, celui de l’entraîneur du Nîmes Olympique. Rien à voir avec le parcours de l’équipe gardoise qui lutte pour le maintien En fait Pascal Plancque n’est sur le banc que l’intérimaire du titulaire Jérôme Arpinon pas encore viré et pour le moment « seulement » mis à pied. Ca ne l’a pas empêché de réussir un joli coup avec le succès de Nîmes à Lille. Chapeau !

… et des mots

Coup de gueule. « Qu’ils renforcent leur voiture de merde avant de me critiquer. » La « voiture de merde », c’est un Hunter. « Ils », ce sont les dirigeants de Prodrive, l’écurie britannique qui avait pris sous son aile le duo Loeb-Elena pour le rallye-raid. Et l’auteur de ce coup de gueule, c’est Daniel Elena qui a été viré, ce groupe anglais estimant qu’il n’était plus le co-pilote capable de conduire Sébastien Loeb à un succès dans le Dakar. Et le nonuple champion du monde de rallye a dû s’incliner. Il y avait 23 ans que le duo existait. L’amitié résistera-t-elle ? C’est tout ce qu’on leur souhaite…

Dépression. « J’ai perdu au premier tour, tant mieux. Je ne prends aucun plaisir. J’ai juste envie de me barrer. Je n’en ai rien à cirer. » Décidément Benoît Paire n’est plus dans son assiette. Après des insultes, un crachat et un match balancé à Buenos Aires, il a récidivé à Acapulco en lâchant son match de 1er tour. Moralement atteint par les « bulles » sanitaires des tournois de tennis, le sanguin français est en pleine dépression tennistique mais probablement « pas que ». N’empêche qu’à chaque élimination, il empoche des dollars. Touche ton chèque et tire toi…

Public obligatoire. « Tous les hôtes devront garantir la présence de supporteurs. » Les hôtes, ce sont les villes qui accueilleront les matches du prochain Euro de foot. Et Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA, n’imagine pas que ces rencontres puissent se dérouler sans public, à huis-clos comme l’envisagent Bilbao, Dublin et Glasgow. Avec distance, masque et gel ?

(sources : L’Equipe, Aujourd’hui, sites internet).

JHD

1 Commentaire

  1. 1 – 2 : c’est le score que le XV de France s’est infligé au petit jeu de gagner dans les 5 dernières minutes de la rencontre. Gagné contre le Pays de Galles, perdu contre l’Angleterre et l’Ecosse. Défense fébrile et manque de maturité sont les 2 maux qui persistent malgré une rapide convalescence des Bleus.

    Cas Benoît Paire : il a toujours pété les plombs, Covid ou pas. Il a eu un léger mieux il y a déjà qq années de cela mais il est vite retombé dans ses travers. Il est invité désormais pour jouer un pitoyable rôle de Guignol de service. C’est un Mac Enroe sans Enroe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*