La grosse goutte qui fait déborder le vase

La ville de Chartres et son agglomération sont très endettées.

Ce sont essentiellement les « grands » projets imaginés par Monsieur le Maire/président qui en sont la cause. Non seulement ils sont inopportuns et lancés sans concertation, mais encore ils ne sont pas maîtrisés et parfois abandonnés aux prix d’études coûteuses mais vaines.

Surdimensionnements, modifications de programme occasionnent des retards et d’énormes surcoûts ainsi que des pertes sèches.

On peut citer :

  • Le pôle administratif, censé « mutualiser avantageusement » un jour tous les services de la commune et de l’agglo, mais qui va nous coûter plus de 50 millions d’euros au lieu des 32 prévus,

  • Le projet du grand centre commercial, « l’Iliade » , aujourd’hui moribond, alors qu’il devait compléter l’offre commerciale du centre-ville sans lui faire tort (!), avec comme conséquence , faute de ventes de terrains, un manque de financement pour construire les nouveaux hangars de l’aérodrome,

  • Le projet de bétonisation du parvis de la cathédrale et de l’esplanade, aux multiples moutures aussi incongrues les unes que les autres, donc de l’argent public jeté par les fenêtres,

  • L’abandon du premier projet de nouveau parc des expositions qui s’est soldé par une perte de plus d’un million d’euros, non inclus l’achat, la mise aux normes, la revente, le rachat de l’ancien bâtiment « Légo »,

  • L’aménagement du « parvis » de la gare, vaste étendue minérale et inutile, qui n’a aucun intérêt si ce n’est d’éloigner et embêter les voyageurs. De plus, la passerelle franchissant les voies (10 millions d’euros) est non couverte, offre un escalier monumental qui ne comporte même pas de rampes pour faire rouler les valises et aboutit dans le vide,

  • Le projet du complexe culturel et sportif, très discutable du fait de son implantation et de son coût qui va atteindre 60 millions d’euros au lieu des 30 évoqués initialement,

  • etc…etc…

Ainsi, depuis plusieurs années, nous avons été abreuvés d’images papier et annonciatrices de projets merveilleux dont la plupart n’a pas abouti ou n’a pas vu le jour, malgré l’énorme somme d’argent publique qui a été engagée. Cette politique porte un nom : gabegie.

Nous voilà donc aujourd’hui face à l’endettement de Chartres Métropole qui a atteint 305 millions d’euros ! Soit 2300 € par habitant.

Que ferait un élu responsable pour stopper cette hémorragie ? Limiter les investissements en revoyant certains projets et en en supprimant d’autres, ralentir la cadence, faire une pause, revoir les prioprités, répondre aux besoins urgents des habitants…

Que nenni, notre suzerain reste sourd, persiste et signe ! Le complexe sera construit tel quel, le parc des expositions (version Riciotti) de même, l’autoroute A154 aussi !! Ben voyons, il suffira de faire appel au bon peuple pour payer les dépenses. Comment ? En augmentant le taux de la taxe foncière de 7,5 %, soit 100 à 200 € à payer par an et par contribuable concerné  !

Alors, citoyens de Chartres et alentours, ne vous laissez pas embobiner ! Demander vite au maire et aux délégués communautaires de votre commune de ne pas voter cette augmentation !

C’est possible. Le vote aura lieu ce 17 décembre. Après demain, il sera trop tard.

Patrick Chenevrel, vice-président de Chartres écologie

9 Commentaires

  1. Encore une visite ministérielle annoncée demain alors que le régional de l’étape passe au tribunal le matin et dans un autre l’après-midi ?

  2. L’article de l’écho du jour cite quelques maires qui déclarent vouloir voter pour cette nouvelle taxe. Pas facile de s’opposer à leur bienfaiteur qui leur a offert une vice présidence à l’agglo. Voter contre serait se voir supprimer à coup sûr cette attribution et les 3000 euros qui vont avec!! Une dure sanction pour un maire professionnel de la politique qui n’a que ses mandats locaux comme source de revenus. Il y a quelques années, monsieur Teilleux a vécu la sanction pour ne pas s’être conformé à la volonté du maître absolu de l’agglo. La paix politique ça s’achète.

  3. Le seul point ou je me réjouis, c’est le non agrandissement de l’aérodrome.. Cette plaie eurélienne qui pourri la vie de tout le monde. Pas un endroit à 30 km à la ronde sans être emmerdé par ces gugus..

    Pollution sonore et surtout pollution athmosphérique plus que certain de ces avions vole encore avec de l’essence qui contient du plomb..

    Pour moi, c’est comme permettre aux gens de rouler en formule 1 sur la route, bruit pollution au détriment des autres.

    Un moyen de transport individuel qui vaut bannir de nos ciel, ou fortement légiféré comme l’Allemagne.

    J’espère que la prochaine équipe au pouvoir (en croisant les doigts pour que ce soit dans un futur très proche) ferons ce qu’il faut pour déplacer cette équipement qui n’a pas sa place si proche du centre ville.

    Une promesse que gorges n’a pas tenu (une de plus)…

    Je finirai pas dire que pour rentabiliser cet équipement récemment agrandi/rénové, il ont baissé les tarifs et ce maudit aérodrome attire maintenant les habitant de la région parisienne qui viennent profiter d’un accès aux équipement bien moins onéreux..

    A chacun sa passion, a chacun sa tranquillité !

  4. « Demander vite au maire et aux délégués communautaires de votre commune de ne pas voter cette augmentation ! »
    Le délégué communautaire de ma commune est un des quinze vice-présidents délégués. Pensez-vous sérieusement que cette personne va m’écouter et ne pas voter cette augmentation ? Pensez-vous qu’elle va « trahir » Môsieur Le Président en sciant la branche sur laquelle elle est confortablement assise ?

  5. La fin est proche pour le règne de celui qui se prend pour le roi soleil 🌞…. aux frais des concitoyens bien sur !!!

  6. C’est sans doute possible le mandat de trop. Il est impensable de faire appel à des procédés de ce genre pour renflouer les caisses sous pretexte que celles de Chartres Metropole sont vides. Il serait grand temps que la commission des comptes rende son verdict. Les comptes de Chartres éclogie ont bien été validés.
    Demain matin à 10h30 se tient la séance au TGI administratif d’Orléans concernant le recours contre le résultat du 15 mars. Il faut espérer qu’elle mette enfin un terme à de pareils agissements. La dette est déjà suffisamment pharaonique.

  7. Il est impératif que le recours mettent un point final à tout ce fatras. Ce n’est décidément plus possible. Après la loi de la « protection fonctionnelle » du dernier conseil, rehausser la taxe foncière et de 3 chiffres ce n’est pas tolerable!!!!
    Les caisses sont vides ????
    La faute à QUI ?????
    Où est passé tout l’argent des contribuables ????
    Et l’épluchage des comptes, il en est où ????

  8. Apparement la decision concernant le recours est attendue piur jeudi matin.
    Si le TGI adlinistratif d’Orléans invalide l’election du 15 mars, cela changera forcément la donne.
    De quoi générer en tous cas une révolution du paysage Chartrain et et de son agglo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*