10 décembre 2020 : mon sixième conseil municipal

« LA VILLE DE CHARTRES S’HABILLE EN DECAUX, ça fait chic ! », Jean-Pierre Gorges, 10 décembre 2020. Ce beau titre m’a été offert sur un plateau d’argent par Monsieur le maire de Chartres à quelques minutes de la fin d’un 6ème conseil municipal s’achevant à 00h15.

Les 83 délibérations à l’ordre du jour justifient que la séance soit avancée à 18h30 au lieu de l’horaire habituel de 20h30. Les élus d’opposition sont tous présents à 18h30 dans la salle Ravenne, choisie pour respecter les règles de distanciation, tandis que Jean-Pierre Gorges et sa majorité y entrent à 18h40 pour une ouverture de séance à 18h50, sans la moindre excuse du retardataire : nous ne sommes pas encore couchés !

Je suis surpris d’entrée que mes demandes de précisions au sujet de quatre « décisions du maire » ne fassent l’objet d’aucune raillerie, mais satisfait qu’elles permettent au maire de préciser l’abandon du projet de reconstruction de la Porte Guillaume : un probable aménagement mémoriel avec une éventuelle reconstruction partielle contemporaine succèderont au projet initial, sous réserve de mécénat.

Le naturel revenant au galop, Quentin Guillemin fait les frais des premières attaques personnelles à l’occasion de sa demande d’amendements au règlement intérieur du Conseil municipal, dont l’essentiel est voté. Il est qualifié par J-P Gorges de « (…) stalinien, ça confirme votre attitude que j’observe depuis quelques mois ». Plus tard, Olivier Maupu est assimilé à un « petit juge qui fait peur », tandis que je finis par hériter du terme de « fielleux » ! Bonus pour Quentin, comparé à un commissaire du peuple ! Malgré des interventions aussi critiques que les nôtres, Brigitte Cottereau ne bénéficie pas du même traitement de faveur : les personnes de sexe féminin lui font-ils peur ?

Les débats que nous animons par nos interventions, en alternance avec les élus de Chartres à Gauche, offrent au maire, et à lui seul (les adjoints sont toujours aussi muets), une tribune pour faire briller la magnificence de sa personne et de ses réalisations : « un pôle gare modèle pour la SNCF, le quartier des Clos (ex-Beaulieu) : un exemple national pour l’ANRU, j’explique les mécanismes du logement social aux ministres, j’avais fait nommer une mission à l’assemblée nationale qui a fait tomber un projet de loi de Sarkozy ; je ne me suis pas fait que des amis, mais depuis, Carla est venue chanter au théâtre et Nicolas était assis à côté de moi ». Moi, moi, moi, moi, moi…

Gaël Garreau (LREM) n’est pas resté silencieux ce soir : au vu de l’heure tardive et du nombre de délibérations restant à voter, il déplore le trop grand nombre de questions et de prises de paroles des autres élus d’opposition. Il évoque l’utilité suffisante des commissions (pour ce conseil, une seule commission générale !). Et le débat public ? Cette unique contribution au nom de LREM lui vaut la deuxième salve d’applaudissements des élus de la majorité (la première a été pour la prise d’écharpe de M. Lizurey, nouvel adjoint remplaçant M. Guéret, désormais sénateur).

Je rétorque à sa suite que le problème de la durée des échanges ne tient pas au nombre de nos interventions d’une à deux minutes chacune, mais aux 15/20 minutes des réponses – digressives et souvent hors sujet – de Monsieur le Maire. Ce dernier précise à ce sujet que ses proches lui demandent de faire moins long car, ainsi, il forme et instruit les conseillers d’opposition que nous sommes !

Au-delà de la légitimité du débat démocratique, nos remarques, critiques et questions permettent toujours de dévoiler officiellement des informations majeures :
• La résidence Marcel-Gaujard pour personnes âgées, située en basse ville, sera intégrée au projet de nouvel EHPAD prévu à Rechèvres ; elle deviendra la nouvelle auberge de jeunesse dont le site actuel sera cédé à un promoteur immobilier.
• L’école privée Guéry (actuellement place Châtelet) déménagera dans un établissement neuf qui sera construit face au collège Sainte-Marie aux abords duquel la circulation est très problématique aux heures de début et fin de cours. La place Roger-Joly, récemment refaite à neuf dans le cadre de la ZAC Courtille n’a pas été conçue pour accueillir cette nouvelle école. A cette problématique, Gorges répond que c’est ainsi qu’il fait évoluer les mobilités des Chartrains : « Je crée des conditions de blocage dans certains secteurs, cela oblige les gens à trouver d’autres itinéraires, et ça finit par se régler tout seul… »

Jean-François Bridet, conseiller municipal Chartres écologie

Mon premier conseil municipal
Mon second conseil municipal
Mon troisième conseil municipal
Mon quatrième conseil municipal
Mon cinquième conseil municipal

21 Commentaires

  1. Entièrement d’accord avec « Un électeur pas dupe … »

    Le « candidat » LREM qui n’est ni plus ni moins qu’un second couteau trouvé à la va-vite par En Marche pour occuper le terrain durant les municipales. Il n’a pas sa place ici. Il n’a aucune conviction si ce n’est d’avoir sa petite prime d’élu dont le montant ne mérite pas que « monsieur » se frotte à sa majesté gorges pour défendre ses idées ou même celle de son « parti politique »..

    Je ne crois pas à une convergence entre LREM et Chartres Ecologie, et cela se vérifira je pense si l’élection de gorges est annulée. Il refusera de s’effacer au profit d’une formation politique permettant de favoriser l’emergence d’un nouveau et tant attendu changement !

    On aura beau lui expliquer qu’il n’est pas crédible (monsieur le grand chef qui a la cuisine par passion mais qui est obligé d’aller faire sa photo de campagne chez une amie car « sa cuisine est trop petite ») Pipeau comme toujours !

    Que sa canditature ne fait qu’affaiblir les chances de faire sauter gorges et sa ménagerie, qu’il n’a absolument AUCUNE chance d’être élu, ce n’est pas grave, ce qui compte c’est sa petite personne et son « avenir » politique..

    Plutôt que de s’occuper de ce personnage tout juste bon à cirer les pompes du maire, nous ferions mieux de travailler sur la question qui permet à gorges d’être systématiquement élu :

    – Ou est le front national ??? (enfin le RN) ou est le candidat ? Comment ce « parti politique » si « propre sur lui » accepte que son candidat à Chartres ne se présente pas ? Chartres ne mérite t-il pas un candidat frontiste ? Quand on les voit fanfaronner pour chaque petite bourgade de 200 ames ou il sont élus, chartres serait un beau trophée !

    Soyons clair, je répugne ce parti, mais je sais aussi qu’il ne sera jamais élu et que chaque voix au RN est une voix de moins pour sa majesté JiPé gorges.

    Alors, une pétition pour sensibiliser marine que son poulain d’eure et loir est une belle brebis galeuse …

    ps : L’absence de majuscule sur certains noms n’est pas un oubli. A bon entendeur.

  2. Dans l’Écho républicain du jour (13/12), le reporting du CM de Chartres du 10/12 qui en dit long sur les tractations politiques du moment ! Illustration, commentaire et explication sur les applaudissements du troupeau gorgien !
    1/ « Avant de nombreux votes, les élus d’opposition des listes “Chartres écologie” et “Chartres à gauche” ont, comme ils en ont le droit, multiplié les interventions et les questions. Une attitude qui n’a pas été du goût de Gaël Garreau, conseiller municipal de la liste “Avec vous, osons Chartres autrement”. » Donc, et c’est à bien relever, GG/LREM n’est pas, n’est plus, un élu d’opposition ! Et c’est quoi alors ? 2/ « Je ne comprends pas qu’il y ait autant de questions en Conseil municipal. Il est 22 h 39, on y est depuis 18 h 45. Il y a des commissions où il est possible d’intervenir et de faire avancer les débats », a souligné Gaël Garreau ». JPG sort de ce corps ! Et l’officialisation des noces, c’est pour quand ?
    https://www.lechorepublicain.fr/chartres-28000/actualites/un-vaccin-qui-recrute-un-taxe-en-projet-a-chartres-metropole-un-conseil-municipal-de-chartres-tres-long-retrouvez-toutes-les-indiscretions-du-dimanche_13890924/#refresh

  3. Je me demandais si ça valait le coup que je visionne le conseil que j’ai loupé? Ou l’essentiel a t-il été dit? La diarrhée verbale gorgienne , j’en ai un peu marre!!!

  4. deux petits oublis du rédacteur dans son papier :
    1- notre maire a abondamment cité cactus.press tout au long de la séance : pas moins de 10 évocations……quel hommage !
    2- à l’occasion du débat engagé avec J. Marre et B. Provost au sujet du coût de la culture pour la collectivité et les usagers J-P Gorges a précisé que chaque élève du conservatoire coûtait 2 500 euros d’argent public annuel (à vérifier) mais que pour beaucoup d’entre eux l’endroit était surtout une garderie et qu’il n’en sortait pas que des virtuoses !

  5. Aujourd’hui, la LREM ne doit plus très bien savoir où (aller) crécher pour (pouvoir) continuer d’exister !

  6. Concernant LREM, peut-être ne pas s’arreter aux apparences. LREM ET Chartres Ecologie de leurs propres aveux ont beaucoup de points communs dont l’objectif d’évincer le maire actuel. Laisser croire des choses, mettre les projecteurs ailleurs, faire semblant de ne plus être un adversaire est aussi une technique et qui s’avère très souvent des plus payantes.
    L’avenir va très prochainement nous fixer sur le sort Chartrain.

  7. Après avoir assisté au plus de 5h de ce dernier conseil, le fait est que le maire a une fois de plus brillé par son agressivité. Notons toutefois qu’il est a ce point sûr de sa légitimité pour avoir été jusqu’à se sentir obligé de faire voter une loi pour se protéger ( au frais des contribuables). Arrogant dans ses propos mais pas si serein que ca dans ses actions pour se sentir obliger de faire voter une loi pour le protéger. Commme dit l’adage, écoutez les paroles mais fiez vous aux actes. Un vent de panique soufflerait il ?…

  8. Je plains les électeurs de LREM qui s’en vouloir renverser la table voulaient une autre gouvernance plus en phase avec l’intérêt commun. Leur attitude démontre bien un accord pour que l’équipe de JPG ne présente personne en face du député actuel. Laissons les dans leur doux rêve et en cas de nouvelle élection, ils seront effacés ce qui est malheureux car ils sont la seule alternative pour diviser les électeurs de JPG et vous permettre de l’emporter.

  9. Merci à Cactus et à ses contributeurs d’instruire « culturellement » l’édile chartrain et son troupeau, c’est méritoire vu l’abyssal niveau, y’a du boulot !

  10. @EL : Merci pour le rappel de la définition de ce qu’est un « stalinien », le portrait craché de JPG, on en mesure là l’insondable inculture !

  11. … « Quentin Guillemin qualifié par J-P Gorges de STALINIEN »
    Rappelons à Monsieur Gorges quelques éléments de l’idéologie stalinienne:
    – un régime autoritaire centralisé, organisé autour d’un chef
    – l’emploi de la force voire de la terreur comme système de gouvernement
    – le culte de la personnalité du chef et la manipulation de l’histoire et de la réalité
    « Si j’étais chargé de gouverner, je commencerais par rétablir le sens des mots». Confucius

  12. @Fanfan & Thelma
    Le fruit pourri finit toujours par tomber de l’arbre (proverbe chinois … ou peut-être chartrain)

  13. La chute du royaume géorgien est imminente… une bouffée d’air énorme va souffler sur chartres !!! Une nouvelle ère s’annonce avec des bons présages pour 2021 !
    Enfin la liberté pour les chartrains où tant de familles ont souffert en silence !
    LIBERTÉ pour chartres !!!!

  14. La LREM étant en piteux état, perdre en 3 ans la majorité absolue à l’Assemblée nationale et devoir compter sur l’appoint (négocié) du MODEM, c’est un exploit, alors pour tenter désespérément de (con)tenir les digues, 2022 en ligne de mire, il sera permis de tout faire « en même temps » …

  15. « Cette unique contribution au nom de LREM lui vaut la deuxième salve d’applaudissements des élus de la majorité » Oh là là ! Ça sent les échéances 2021 et ça pu la magouille mijotante !

  16. « Monsieur le Maire (…) précise (…) que ses proches lui demandent de faire moins long car, ainsi, il forme et instruit les conseillers d’opposition (…). » Monsieur le Maire aurait dû préciser aussi qu’il à la grande chance d’avoir en Eure et Loir, une administration d’État d’une particulière indulgence et permissivité à son égard pour lui permettre de faire ce qu’il veut, quand il veut, et comme il veut, sans avoir aucun souci ni de l’intérêt commun ni du bon usage des deniers publics ! !

  17. Ai-je bien lu la prose de JPG? « Je crée des conditions de blocage dans certains secteurs, cela oblige les gens à trouver d’autres itinéraires, et ça fini par se régler tout seul…. », quelle stratégie !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*