Le maire de Chartres poursuivi pour injures publiques

Quentin Guillemain a décidé de faire traduire Jean-Pierre Gorges devant le tribunal correctionnel de la ville. L’élu municipal Chartres Écologie reproche au maire de Chartres d’avoir proféré des injures publiques et des menaces à son encontre pendant et après le conseil municipal de Chartres du 17 septembre dernier. Cactus s’est entretenu avec lui.

1. Quentin Guillemain, pouvez-vous nous résumer l’affaire qui vous a conduit à saisir la justice ?

Depuis notre élection, le Maire n’a eu de cesse de mépriser et d’injurier les élus d’opposition pendant les conseils municipaux, quand il ne s’agissait pas de menaces déguisées. Cela a commencé dès le premier conseil municipal où il s’est adressé à moi avec un « il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes… », puis en qualifiant d’un ton méprisant chacune de nos interventions pourtant respectueuses et argumentées.
Cela s’est poursuivi à chaque séance avec une apogée lors de la séance du 17 septembre dernier lorsque nous avons fait des remarques sur le choix du nom donné au parc situé dans le quartier de la Madeleine. En réponse à mon intervention, le Maire a choisi la violence : « vous méritez deux claques ». Cela a continué en fin de séance avec l’intervention de mon collègue Jean-François Bridet quand il a qualifié notre démarche de « fascisante », avant de nous comparer à des « ayatollahs » et à des « fachos ».
Nous avons dû quitter la séance, considérant que le climat du conseil municipal ne nous permettait plus de tenir notre rôle sereinement. Le lendemain, un article paru dans l’Écho républicain a relaté les incidents.
Dans ce même article, le Maire assume ses propos injurieux et nous qualifie de « Khmers verts », dans un parallélisme aux Khmers rouges, mouvement politique ayant commis un génocide envers la population cambodgienne dans la deuxième moitié des années 1970. Enfin, la tribune de la majorité municipale parue dans Votre Ville, entièrement consacrée à vouloir me ridiculiser par des propos indignes, moqueurs et injurieux, m’a définitivement convaincu qu’il fallait mettre fin à cette escalade verbale.
De tels propos de la part du Maire sont particulièrement indignes de la fonction qu’il occupe et ne sont pas acceptables.

2. Il est un fait que l’agressivité du maire se focalise sur vous et sur un autre élu écologiste, Jean-François Bridet. Comment l’expliquez-vous ?

Nous avons toujours eu comme seul objectif d’être une opposition constructive. Quand nous pensons que ce qui est fait va dans le bon sens, nous le disons, quand nous pensons que ce n’est pas le cas, nous le disons aussi, tout en expliquant les raisons qui guident nos choix. Pour autant, il semble que Jean-Pierre Gorges ait un problème avec les personnes qui ne sont pas d’accord avec lui et qui le disent.
Souvenous-nous que le Maire a refusé un débat télévisé avec ses contradicteurs avant le 1er tour des municipales…  Il n’accepte pas le débat démocratique, alors même qu’il est en position de force avec une majorité confortable. Il faut dire que sa majorité n’est pas très bavarde…
Sur les sujets municipaux structurants et pointus, le Maire ne fournit aucune réponse précise et convaincante. La violence verbale qu’il pratique n’est qu’une manoeuvre servant à cacher l’inefficacité de son bilan.
Jean-Pierre Gorges a une vision monolithique de la politique et de sa fonction. Alors que nos concitoyens demandent de l’apaisement et qu’ils sont inquiets pour leur avenir, le Maire de Chartres est concentré sur l’ego de sa seule personne. Il se considère comme le « sachant », les autres n’étant considérés que comme la plèbe qu’il faut remettre dans le droit chemin… Motivé par son seul intérêt personnel, il n’a que faire de l’intérêt général.
Un exemple ? Lors du confinement du printemps dernier, toutes les réunions associant les sensibilités politiques du conseil municipal ont été annulées pour un mois. Conseils municipaux, commissions municipales, etc. Pourquoi s’embêter avec l’opposition quand on peut faire sans, sous prétexte d’un contexte sanitaire particulier ? Et pourtant, il aurait pu en être autrement en prenant contact avec l’ensemble des groupes du conseil municipal pour échanger autour de pistes d’actions de la municipalité face à cette situation. Des solutions techniques existent aussi pour se réunir à distance. Mais le roi préfère régner seul…

3. Votre avocate et vous avez choisi de mener une procédure spécifique, qui ne passe pas par un dépôt de plainte classique. Pour quelles raisons ?

En effet, nous avons choisi de passer par une citation directe au tribunal en lui demandant de déclarer Jean-Pierre Gorges coupable d’ « injures publiques » sur ma personne. Cette procédure simplifiée permet à la victime d’une infraction de convoquer directement l’auteur présumé devant le tribunal correctionnel via un huissier. Cette procédure peut être utilisée lorsqu’il existe des preuves suffisantes et que le tribunal peut juger l’affaire sans délai. Cela permet un jugement plus rapide qu’une procédure habituelle. La première audience (de consignation*) est prévue le 19 novembre prochain au tribunal correctionnel de Chartres.

4. Vous engagez cette procédure sur vos fonds personnels tandis que Jean-Pierre Gorges va utiliser l’argent public pour se défendre. N’avez-vous pas le sentiment d’un combat déséquilibré ?

C’est la triste réalité des batailles juridiques. Certains disposent de moyens que d’autres n’ont pas. Dans la procédure qui m’oppose à Lactalis dans l’affaire du lait infantile contaminé, le combat est certainement encore plus déséquilibré. Le maire de Chartres s’était amusé de l’installation place des Halles des statues de David et de Goliath, oeuvres de l’artiste Christophe Charbonnel, face au pôle administratif où ont lieu les débats entre majorité et opposition. A la fin de l’histoire, ce n’est pourtant pas le plus puissant qui gagne…

5. Que réclamez-vous de la justice ?

Je demande un jugement et des sanctions pénales exemplaires. Des propos de ce type n’ont pas leur place dans les lieux où doivent s’exprimer toutes les sensibilités politiques de notre ville. Je demande à la justice de montrer que tout n’est pas possible. Que les limites ne peuvent pas être franchies ainsi sans impunité. Est-ce normal de se rendre au conseil municipal en se demandant à quelles nouvelles menaces ou injures du Maire on va s’exposer ? Le Maire a la responsabilité de la police de l’assemblée, la responsabilité de faire en sorte que tous puissent s’exprimer. Il doit donc être exemplaire en la matière.

6. Quel est votre état d’esprit à la veille de ce rendez-vous judiciaire, sachant que d’autres viendront s’ajouter bientôt ?

Je suis serein. J’ai une grande confiance en la justice et en son impartialité.

*Au cours de cette audience, le juge va uniquement fixer le montant de la consignation payable par le plaignant. Il s’agit d’une sorte de caution pour éviter les procès stériles. L’audience pour juger le fond de l’affaire aura lieu plus tard.

Propos recueillis par Gérard Leray

81 Commentaires

  1. A la rédaction.
    Quelle excellente nouvelle !!!!!
    Le vent de la justice semble enfin vouloir se lever sur Chartres.

  2. Ce jour, 1er décembre, Quentin Guillemain a consigné la somme de 800 euros auprès du TGI de Chartres. Le procès du 17 décembre prochain aura bien lieu.

  3. A Totoche 28.
    Vous avez entièrement raison. Jpg est arrogant, imbus de lui même à outrance allant même jusqu’à s’autoproclamer « Terminator ». Lui et ses sbires se pensent tout permis depuis 20 ans, se pensant au dessus de tout. Il est très grand temps de faire comprendre à ces tristes personnages éhontés que la « plaisanterie » a assez duré voire beaucouo trop et que l’heure des comptes a enfin sonné. Si la chute est à la hauteur des tourments qu’ils font subir depuis 20 ans, la chute promet d’être des plus vertigineuses.

  4. Je soutiens en tant qu’ancien membre du conseil municipal cette comparution en justice!
    C’est un maire malfaisant que de s’attaquer ainsi toujours à la personne même qu’elle soit de la majorité comme de l’opposition! Il mériterait qu’on lui fasse pareil? Mais, la grande majorité des lecteurs de Cactus sont dans le respect, lui rarement! Attention ses sbires nous lisent aussi…. JE PENSE QUE C’EST UN MANDAT DE TROP…..

  5. Roulement de tambour ! Avis à la population ! Roulement de tambour ! Le conseil municipal de la Ville de Chartres se réunira jeudi 10 décembre 2020 à 20 h 30 à huis clos.

  6. Pour répondre à POP, j’ai du mal à imaginer le premier ministre et son ministre des Finances déambulant dans la Galerie de France sinistrée ou passer devant les vitrines vides de la rue couverte de Monoprix.

  7. Raté!c’est Reims finalement,ils ont craint que cette visite soit perçue comme un soutien au comportement de l’édile local.

  8. La limitation dans le temps des mandates électifs devient un impératif, de plus en plus criant, de santé et de salubrité publiques, par simple et naturelle élimination physique, sans arme, ni moyen illicite, bidonnage de scrutin, financement obscur, complot … et ça ne dérangera pas le juge assoupi !

  9. C’est après peu sûr, cette fébrile agitation et cette soudaine précipitation ministérielles, pour le moins inappropriées en ces temps de Covid qui valent aux Français, et donc aux chartrains, une mise sous cloche étroitement surveillée, cachent quelque chose ! Mais quoi ? C’est la question !?

  10. A lecteur.
    Ils se reservent peut être pour l’après JpG qui sait…
    Une visite en Janvier pour saluer le nouveau maire, allez savoir…

  11. Trois ministres en exercice en ce temps de Covid et en si peu de temps qui se succèdent au chevet de la ville de Chartres ! Quelle étrange sollicitude !

  12. @Citoyen effaré : L’affaire remplissait les conditions procédurales pour être instruite et jugée ailleurs ! Mais l’institution judiciaire en a arbitrairement décidé autrement, sans aucun recours possible. Son renvoi sur Chartres, c’était l’enterrement de première classe assuré !

  13. Effectivement dans la feuille de choux locale, entre les faits clairement écrits et les sous entendus qui font plus que transpirer dans les commentaires tout de même très explicites ca fait plus que très froid dans le dos d’où l’intérêt sûrement de délocaliser certains dossiers.

  14. A Chartres, la « justice » est très sélective, les « réseaux souterrains » très actifs et puissants, et la feuille de chou du coin aux ordres ! Pour les violences conjugales, on est dans l’opération de pure com politique du moment, dans la foulée de la récente visite du garde des sots et du satisfecit publiquement délivré ! Pour s’en persuader, il n’y qu’à aller sur le terrain et écouter les vrais témoignages des vrais gens sur le fonctionnement de l’institution judiciaire, dont ceux qui savent que l’on peut sciemment laisser moisir (voire perdre) un dossier qui met en cause le petitpasbeau milieu mondain chartrain, celui par exemple du milieu médical local … 10 ans bientôt qu’une des ses victimes attend que justice soit rendue …

  15. à se demander quand toutes ces intimidations, menaces, represailles et autres fouberies vont enfin prendre fin ??!!

  16. Allez consulter les commentaires situés sous ces 2 articles de l’echo Republicain.
    Il semblerait bien que des bombes aient été lâchées !!!
    Il est grand temps de faire un ménage élargi !

  17. 60 commentaires ! Le record des articles consacrés au conseil départemental, et à l affaire manrique, est battu. Au fait, qu est il devenu celui là ?

  18. Curieux de savoir si JPG se présentera en tant que maire ou maire déchu au TGI le 17 decembre car la décision concernant le recours devrait être tombée d’ici là. C’est tout de même très surprenant une audience aussi rapprochée surtout vu le contexte covid…

  19. Très bonne nouvelle que l’audience soit publique. Reste à savoir si Gorges comparaitra en tant que maire ou pas car d’ici là, la decision concernant le recours sera très certainement tombée.
    La fin d’année promet d’être des plus mémorables pour certains

  20. https://chartrespolitique.wordpress.com/2020/11/16/chartres-ecologie-vert-de-rage/
    Quelle tranche de rigolade ce texte… On dirait du groland…j’imagine bien Moustique en costard, à une tribune déclamer ce magnifique discours. « Pour les verts de Chartres, c’est donc un coup d’épée dans l’eau. La tentative de prendre les lumières s’est transformée en une descente sur pente glissante vers les bas-fonds du ridicule. »
    Sinon on parle nombre d’électeurs dans cet article et franchement ne faire que 17 % des inscrits qd on est en place et que l’on arrose bien les affidés c’est pas non plus très glorieux…
    Par contre au niveau de l’agglo là on a des scores dignes de notre Maire (merci au PS et au PC POUR leur soumission)

  21. A tonton fligueur et lectrice 28
    Vous avez mal compris. J’espère tout autant que vous que le recours invalidera l’election du 15 mars. Et concernant l’utilité de l’anonymat je suis en accord total avec vous. Trop bien placé pour le savoir.
    Reste juste à espérer que nous ne soyons pas déçus.

  22. A lecteur amusé
    Tres sereine, juste une observatrice de Chartres Agglo qui refuse de remettre un pied dans Chartres aussi longtemps que l’argent pris dans ma poche sera utilisé pour financer des projets gorgiens qui sont certes utiles mais hors de prix, juste pour satisfaire son immense ego. Avez vous deja assisté a un CM de Chartres, il me semble qu’au niveau agressivité on est bien servi par l’équipe en place.
    Par contre vous vous ne devez etre guère serein pour répondre mon post …. Qui ne va pas changer la face du monde.

  23. A lecteur amusé
    vous savez autant que moi les dangers qu’il y a dans ce système existant depuis 20 ans, de se montrer sous son vrai nom, sinon les représailles ne se font pas attendre. Rappelez-vous ces courriers personnels, adressés par le maire aux signataires de pétitions nombreuses, dès son installation dans la place municipale, pour dire en substance que les signataires n’avaient pas compris ce qu’il fallait comprendre. Il est étonnant donc que ces signataires soient aussi peu « lecteurs entre les lignes » ! Avec ce pouvoir en place on est d’accord sur tout ou alors on est un « ennemi », pas de gris clair ou de gris foncé, c’est noir ou blanc. Aussi, laisser sa véritable identité c’est prendre le risque d’avoir à subir des conséquences par exemple pour son entreprise, une association, un quartier dans lequel on est. Cela ne me gênerait pas de signer de mon nom, si je ne faisais pas courir des risques à mes proches. Je n’emploierai pas de mots trop grandiloquents, mais certains états, sur la planète, utilisent ce système, à grande échelle. Appelez cela comme il vous semblera juste, mais ce n’est pas « les autres » qui ont installé cette méfiance de tous les instants, cette crainte du complot, très tendance actuellement, mais celui que vous semblez apprécier.
    Voilà, pourquoi nous persistons à n’utiliser qu’un nom d’emprunt.
    Quand au sens de l’humour que vous semblez dénier à un autre commentaire, on pourrait débattre longuement sur ce fameux sens de l’humour; les arguments sont connus des uns et des autres, « peut-on rire de tout ? avec tout le monde ? …etc ». Bref, une sorte de marronnier de magazines. Mais comme vous concluez votre commentaire, attendons encore un peu le verdict; qu’il soit positif pour votre camp ou pour le notre, la lutte continuera, quoiqu’il en coûte, car ce n’est pas la vie publique d’un personnage maintenant arrivant en « date limite de péremption », incapable de relever les défis du XXI ème siècle, qui nous démobilisera. l’enjeu n’est pas personnel, pas de problème d’ego ici, mais vital pour nos descendants. Votre maître un homme du passé, et puis c’est comme cela. La vie future lui donnera peut-être l’occasion, lors de son retrait, d’analyser son bilan, et de reconnaitre ses lacunes, comme tout être humain. A bon entendeur, chalut( humour marin)

  24. « Delchartres » et « Chartrespolitique », même sigle de reconnaissance, même « combat-s », mais qui sont ils ?

  25. A eurelien consterné
    Vous semblez beaucoup trop agressif pour être aussi sûr de ce que vous avancez.
    C’est étonnant de constater l’arrivée de personnes aussi agressives sur ce blog depuis le 19 novembre…
    La fin d’année chartraine s’annonce décidément des plus explosives.

  26. Ce blog se situe au niveau auquel, en 20 ans d’exercice du pouvoir, l’édile de Chartres et son troupeau ont réduit localement la vie publique et le débat politique, c’est à dire au (ca)niveau. L’égaré du Sénat risque dans sa nouvelle sphère, d’avoir un peu de mal à suivre …

  27. A lectrice 28
    Vous avez dû très certainement faire l’école du rire. Vous même, vous cachez derrière l’anonymat. Un peu facile de vouloir donner des leçons de morale quand on n’en a pas un echantillon sur soi.
    Et aussi, certainement beaucoup moins sereine que vous le revendiquez pour être aussi agressive…
    Rdv lorsque la décision concernant le recours tombera, ce qui ne devrait guère plus tarder.

  28. Ah je ne connaissais pas ce blog … intéressant…ou plutôt une coquille vide
    J’aime beaucoup la transparence…blog anonyme , blog indépendant mais qui prend position et de manière tres nette, si gorges dit que ce sont des injures politiques qui oserait dire le contraire ? En tout cas pas les personnes qui se cachent derrière ce blog.. bon ce blog ne fera pas lever une foule immense…

  29. On dirait que ce blog gorgien est abandonné.
    Autant de lecteurs que pour ce publi-magazine local « Elle pique? Où? Rien »?
    Quelqu’un a t-il compris l’humour du dessin mis en exergue de l’article consacré à la plainte déposée par Q. Guillemain?

  30. Cet extrait du blog gorgien laisse perplexe. Il y serait question de « neutralité des informations », ce qui est démenti par le contenu.
    Quant aux sources médiatiques locales « politiquement et idéologiquement et politiquement engagées », l’Echo Républicain doit-il être considéré comme en faisant partie ?
    Ce contenu rédactionnel a dû être validé par un ou des experts en droit. Le résultat en est un concentré d’hypocrisie (et de mauvais français en prime). Ce n’est pas la classe.

  31. « Chartres Politique (?) : Une chose demeure, le ridicule ne tue pas, grand bien leur fasse. » Hélas pour Chartres (la ville), elle serait déjà et depuis longtemps, débarrassée de la clique gorgienne !

  32. A la redaction.
    Merci beaucoup pour cette précision. Reste à esperer que la décision soit à la hauteur de son attente.

  33. À lecteur eurélien : Le TA d’orléans, juge de l’élection, croule sous les dossiers. Mais sa décision devrait bientôt arriver.

  34. Quelqu’un pourrait il nous dire pour quelle date est prévue l’annonce concernant la decision d’invalider ou non l’election du premier tour ????
    Le recours a été certes déposé au dernier moment mais il a bel et bien été déposé et attend par conséquent une réponse !!!!

  35. Aujourd’hui grand jour pour le taulier du Montescot. Peut-être bien le debut du commencement de la chute…

  36. Enfin! Grâce à votre site j’apprends qu’il existe une opposition au petit duc JP Gorges, le fléau ultralibéral qui se fait réélire à chaque élection grâce à sa clientèle de vieux rentiers et d’agents immobiliers, les 50% d’abstention faisant le reste. Je réside à 15 kms de Chartres et je ne viens plus dans cette ville impraticable où les vélos et trottinettes roulent sur les passants, sans transports en commun dignes de ce nom, et surtout transformée au mouroir. Bon courage à vous et un conseil: boycottez les conseils municipaux et laissez le petit duc seul avec sa clique, mieux vaut aller sur le terrain convaincre les gens de retourner voter..

  37. @EL : Ben voyons, mais c’est la faute aux architectes, bien sûr ! Il y a un qui en a coulé une bielle, disparu corps et âme, et l’autre qui s’est mis aux abonnés absents, allant jusquà effacer le projet de sa vitrine internet. Et pendant ce temps, tels les Shadoks, on pompe … on pompe … le contribuable …

  38. @delchartres.
    Puisque parler de magouilles vous dérange, alors restons factuels: dépenser 60 millions d’euros au lieu des 32 initialement prévus pour construire une nouvelle mairie, cela ne vous gêne pas ? Moi, si ! Mais peut-être n’êtes vous pas contribuable de l’agglomération chartraine ?

  39. En remontant depuis 2001, nul doute que les investigations promettent de révéler de très fumeuses pépites à moins que ce ne soient des caisses de nitroglycérine…

  40. L’année 2020 est visiblement celle du grand changement. Peut-être celle du TRÈS GRAND ménage dans la fourmilière chartraine, qui sait, en tout cas, au vu de tous les éléments on est enfin en droit de l’espérer très fortement.

  41. @Aline : « N’y a-t-il donc pas d’honnêtes gens dans la majorité municipale actuelle pour désavouer ce comportement récurrent du maire ? » Réponse : Non, il n’y a personne d’honnêtes, et si l’ont peut faire quelque crédit à certains, il leur a manqué le courage de refuser de se faire embarquer pour ce 4ème voyage.

    « (…) mais cela serait plus agréable de se regarder ensuite dans la glace, non ? » Non pas pour eux, regarder leurs poches bien remplies, c’est mieux, et pour Dame Dorange se contempler en son miroir, c’est y voir le reflet de l’air si satisfait d’elle qu’elle affiche en permanence !

  42. @aline: il ne faut quand même pas se faire trop d’illusions, vous imaginez Madame Dorange ou Monsieur Masselus aller à l’encontre de monsieur Gorges? Moi pas…

  43. N’y a-t-il donc pas d’honnêtes gens dans la majorité municipale actuelle pour désavouer ce comportement récurrent du maire ? Ou plus précisément n’y a-t-il pas des personnes courageuses pour regretter publiquement ces injures et ces menaces ? Evidemment il y aurait un prix à payer… mais cela serait plus agréable de se regarder ensuite dans la glace, non ? Je considère que c’est toute la majorité, et en particulier tous les adjoints, qui sont responsables et non seulement ce maire autoritaire et caractériel.

  44. @delchartres : La vie politique demande temps et patience, beaucoup de temps et beaucoup de patience mais tout finit, tôt au tard, par arriver, et la chape de plomb construite par fondre. L’exemple récent des déboires du roitelet de Levallois-Perret, aujourd’hui réfugié en son moulin cerné, est une lumière d’espoir. A Chartres, la récente perquisition conduite par le SRPJ d’Orléans, au palais du maire ciblant son cabinet, n’est tout de même pas anodin ! En toute hypothèse, l’action à présent résolument menée par une courageuse opposition municipale leader, détachée de toutes contingences et de jeux d’appareil partisans, et déterminée à rétablir à Chartres transparence et respect de la démocratie est déjà à saluer comme une chance et même une 1ère victoire ! Bravo et merci à elle !

  45. J’ai au début douté du choix de Chartres Ecologie sur le choix des têtes de liste. Eh bien, je ne suis pas déçu !! Bravo à M. Guillemain pour son courage et sa détermination ! Un personnage droit et intègre qui redonnerait bien des couleurs au visage politique actuel !

    Mes sincères respects

  46. « Quant à la tribune dans Votre Ville, elle s’inscrit dans celui de la caricature, de la liberté d’expression. »

    Je souhaiterais savoir si Cactus Press se prévaut également de cet esprit de caricature.

    Que se passerait-il alors si quelqu’un, à Dieu ne plaise, s’aventurait à y surnommer le locataire de l’Hôtel Montescot, le « Pignouf de Gonesse » ?

    « Pignouf » étant moins connoté que « Khmer  » …

  47. « (…)Le maire de Chartres s’était amusé de l’installation place des Halles des statues de David et de Goliath, œuvres de l’artiste Christophe Charbonnel, face au pôle administratif où ont lieu les débats entre majorité et opposition.(…). » Effectivement, le choix des œuvres (au demeurant, magnifiques), celui de leur emplacement et du sens de leur installation, étaient très révélateurs de l’état d’esprit du décideur. Un oubli singulier cependant, le caillou et son rôle déterminant (fatal ?) dans l’issue de l’histoire. La Justice sera-t-elle le caillou ? On ne provoque pas impunément les mythes !

  48. Il est surprenant que Quentin se fasse traiter de fasciste dans la bouche d’un autocrate patenté ! Quant au terme de Khmers verts, c’est le qualificatif de trop qu’utilisent tous les anti-écolos aigris. Nous regrettons beaucoup de ne pas pouvoir assister à l’audience du 19 novembre

  49. L’un se bat avec ses propres deniers quand l’autre profite de l’argent public pour défendre l’indéfendable. Un grand merci à Quentin pour sa détermination et son courage face ce personnage sans scrupule qui déshonore la fonction d’élu. Souhaitons qu’au final la démocratie l’emporte sur l’autoritarisme.

  50. L’histoire de la « robe noire » convoitée par JPG et éphémèrement obtenue en son fief d’Eure & Loir, illustre à merveille ce que ce département peut produire de situations politiques absolument surréalistes. Le monarque de son chef lieu en est l’emblématique incarnation ! Heureusement, l’indignation et le courage en ont eu raison !

  51. Ca fait 20 ans que vous essayer de trouver des magouilles contre Jean-Pierre Gorges…sauf que vous peinez à en trouver puisqu’il n’y en a pas. 20 ans à vous essouffler pour rien. Au bout d’un moment, il s’agirait de grandir et de vous dire que vous ne savez pas parler aux chartrains. Ca fait 20 ans que les chartrains vous reconduisent dans vos chaumières…

  52. @citoyen égaré en pays chartrain.
    A titre d’information, la robe noire a bel et bien été refusée à sa majesté esperons bientôt déchue par le TGI de Versailles en 2014. De quoi se dire fort heureusement qu’il existe encore des garde fous.

  53. Ravi de savoir que ma taxe d’habitation que je viens de payer va servir à la défense de l’outrance d’un édile qui se croit tout permis au nom de la liberté d’expression!

  54. @MB : C’eût été l’occasion pour JPG avocat de défendre JPG maire, et de ramasser les émoluments que sa généreuse majorité lui a voté au titre de la protection juridique de sa royale majesté ! Raté !

  55. Les anciens se souviennent que JP Gorges a voulu revêtir la robe d’avocat par… équivalence. Honneur qui lui fut refusé… Ouf.

  56. Notre bon maire est vraiment l’as des formules,,, pas vraiment de sens, aucune cohérence, juste desmots qui claquent bien à l’oreille. Mais là quand il parle de khmers verts on est soit dans le plus abject révisionnisme, car comparer les khmers rouges, ces assassins qui ont décimé 1/4 de la population cambodgien, avec des personnes, démocratiquement élues qui ne baissent pas les bras face aux terribles perspectives climatiques tient du déni. Ou alors on est dans l’éthnocentrisme pas très éclairé comme si on estimait qu’un massacre loin de nos frontières reste une péripétie exotique…
    Après il ne faut pas oublier que chaque année 9 millions de personnes meurent de la pollution de l’air chaque année selon l’OMS..

  57. Et tout cela au moment même où D. Trump se fait déboulonner ! Des vents contraires s’ orienteraient-ils vers le bon sens et le respect de l’ interlocuteur. Il arrive que les excès, les outrances, l’ autocratie finissent par se payer au prix fort: le mépris, la suffisance, l’ autoritarisme sont les armes des faibles.
    Les petits, les sans-grade n’ ont pas vocation à se laisser piétiner.
    Espérons en la sagesse de la Justice!

  58. Le graal serait que la decision invalidant l’election au premier tour du geolier tombe pour le 19.
    Nul doute que bon nombre de bouteilles de champagnes sauteraient pour célébrer comme il se doit cet heureux événement.

  59. La réponse du monarque (lui aussi doit avoir confiance en la justice) via son porte-voix :

    Contacté, Jean-Pierre Gorges se déclare serein quant à l’issue de ce dossier : « Je l’ai dit et je persiste. Mes propos tenus en séance du Conseil municipal entrent dans le cadre du débat politique. Quant à la tribune dans Votre Ville, elle s’inscrit dans celui de la caricature, de la liberté d’expression. Comme Charlie Hebdo. Ces gens défendent la caricature mais il n’y a que celles qu’ils valident qui seraient permises ? C’est la définition du “Khmer vert” qui est utilisée dans la tribune : nous imposer ce que l’on peut dire et faire. »

    https://www.lechorepublicain.fr/chartres-28000/actualites/le-chef-de-file-de-l-opposition-poursuit-le-maire-de-chartres-pour-injures-publiques_13876842/

  60. « J’ai une grande confiance en la justice et en son impartialité » ! Dire cela à Chartres, relève de la prière ! Puisse-t-elle être exaucée !

  61. Et tout ca c’est sans compter sur le recours toujours en attente de réponse ainsi que des nouvelles sur l’avancée de la production des justificatifs des dépenses depuis 2001. Et qu’est ce qui a bien pu ressortir de la perquisition de la mairie visant surtout le cabinet du maire le 29 juin ???? On aimerait bien savoir à force !!!!
    Ca commence à faire beaucoup, beaucoup trop. Terminator pourrait bien finir par être terminé.

  62. Présent au CM du 17 septembre, j’étais vraiment outré d’entendre de telles injures, de telles mesquineries, de véritables provocations. Je félicite les élus visés d’être restés calmes.
    En proférant de telles insultes, Monsieur Gorges ne fait pas honneur à son titre de maire. Les membres de sa majorité (silencieuse) devraient avoir honte. Et cela dure depuis 20 ans ! Quels tristes spectacles… Vivement que de lourdes sanctions tombent.

  63. Après avoir insulté les élus écologistes, provoquant leur départ prématuré, M. Gorges s’est permis d’ajouter : « j’avais dit que vous partiriez à 23h30,je me suis trompé d’un quart d’heure. » Ces insultes du Maire et les conséquences sur ce Conseil étaient clairement préméditées ! Quelle honte !
    Les Chartrains n’auront pas les réponses de fond à la question de M. Bridet… Y’aurait-il tant de choses à cacher ?
    Confiance en la justice pour que cette assemblée devienne une instance de débat, dans le respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*