« Un avis de participation citoyenne » pour le Zénith de Chartres

Figurez-vous que la construction de l’équipement plurifonctionnel culturel et sportif dans le quartier de la gare de Chartres est subordonnée aux avis du public ! Avis dont la synthèse sera faite par la ville de Chartres, alors que la maîtrise d’ouvrage est Chartres Métropole ! Première incohérence.

Cette consultation se fait soit « par voie électronique », soit « au format papier » alors qu’il est écrit plus loin « uniquement sur le registre dématérialisé « . Deuxième incohérence !

Jean-Pierre Gorges veut obtenir un plébiscite pour lancer le projet. Le procédé est discutable : il sera le seul décideur. Les habitants de l’agglomération auront jusqu’au 22 juillet pour agir : il faut alerter un maximum de citoyens pour déposer des observations.

7 Commentaires

  1. L’écho avait annoncé que le chantier était commencé, pendant la période électorale… auraient ils oublié que les journalistes ont l’obligation de vérifier les informations, de confronter les points de vue ? Et pas seulement répondre aux injonctions des puissants.

  2. La procédure prévoit-elle et garantit-elle un contrôle indépendant (de la ville de Chartres) des avis ?

  3. Au 65 autres communes de décider de ne plus servir de tiroir-caisse de la ville de Chartres et d’en terminer avec la mainmise de JPG sur l’agglo !

  4. Heureusement que les 66 communes conservent leur compétence urbanisme .

    Je vous laisse deviner le contraire …….

    Il est utile de rappeler que le maître des lieux a fait basculer ce projet à CHARTRES Métropole uniquement pour un problème financier au détriment des 66 communes , Il est clair que la fin sera bien triste avec tous ces projets transférés

  5. Cette procédure de participation, préalable à l’obtention du Permis de Construire prouve que la pose précipitée du panneau annonçant la prochaine construction du complexe, quelques jours avant le premier tour des élections municipales, était bien une manœuvre électorale ! Ce projet reste inacceptable : très mal situé, surdimensionné donc couteux, source certaine d’embouteillages et de nuisances pour les rivberains ! Il faut se mobiliser contre,en déposant des observations sérieuses. C’est la dernière chance d’éviter la catastrophe.

  6.  » (…) puisqu’elle (la ville de Chartres) détient la compétence urbanisme. » Ben voyons, on devine bien pourquoi, puisque garder cette compétence et le pouvoir qui s’y rattache, c’est garder le contrôle des flux du ruissellement !

  7. Aussi scandaleux que cela puisse paraître, il me semble que cet avis respecte le L123-19 du Code de l’environnement qui stipule dans son premier article « La participation du public s’effectue par voie électronique ».

    Par ailleurs, l’autorité compétente en matière d’urbanisme est encore la Ville de Chartres. Il n’y a eu aucun transfert de compétence vers l’agglo, contrairement à de véritables métropoles (Orléans, par exemple). Il est donc normal, et bien que la maîtrise d’ouvrage du projet soit portée par l’agglo, que la ville fasse la synthèse des avis, et délivre le permis de construire puisqu’elle détient la compétence urbanisme.

    Enfin, l’avis informe que le dossier est mis à disposition sur les différents sites internets (Ville/agglo) et registre dématérialisé, ainsi que sur format papier pour consultation au guichet unique. C’est donc bien la mise à disposition qui se fait sous ces différents formats. La consultation est expressément électronique (c’est le Code qui l’exige). Il n’y a aucune incohérence à mon sens.

    Sur le fond du dossier, il sera très intéressant de lire l’avis de la MRAE (Mission régionale d’autorité environnementale), relatif à l’évaluation environnementale, et le mémoire en réponse théoriquement de la ville de Chartres. C’est sur cette question de fond que doivent être rédigées les contributions citoyennes afin de pointer les faiblesses d’un tel projet, du point de vue environnemental. Lorsqu’ils pourront avoir accès aux pièces du dossier, donc à compter du 19 juin, ils pourront rédiger des notes critiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*