Communiqué de Vincent Chevrollier, tête de liste Lutte Ouvrière à Chartres

« Nous protestons contre le fait que France 3 Région Centre refuse de nous inviter au débat organisé mercredi 26 février entre les différentes têtes de listes chartraines aux municipales, ce qui est particulièrement choquant et anti-démocratique.

Dans sa justification, après nos demandes répétées d’explication, le directeur de rédaction se retranche derrière une directive du CSA selon laquelle la représentativité des candidats s’apprécierait en fonction « des résultats antérieurs de la formation politique à laquelle ils appartiennent ». C’est un argument d’autant plus spécieux et hypocrite que, dans ces élections municipales, de très nombreuses listes ont fait le choix de ne pas se réclamer spécifiquement d’une formation politique (d’ailleurs toutes les chaînes de télé dont France 3 ont fait des reportages à ce sujet) … et sont pourtant invitées.

La raison principale de ce refus n’est-elle pas que notre liste, qui compte autant de candidats que les autres, se compose uniquement d’habitants des quartiers populaires de la ville, auxquels on refuse de ce fait le droit d’exprimer leurs idées, et n’est pas une liste de notables référencés ?

« La liberté, c’est toujours la liberté de celui qui pense autrement » (Rosa Luxemburg) »

Vincent Chevrollier, tête de liste Lutte Ouvrière à Chartres, « Faire entendre le camp des travailleurs ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*