Gorges est persuadé de gagner au 1er tour

Le maire – depuis 19 ans – de Chartres jubile. Il est convaincu que la décision du Rassemblement national de ne pas présenter de liste dans la ville-préfecture l’assure d’être reconduit dans son mandat de 1er magistrat dès le 15 mars 2020 au soir. Au passage, personne n’est dupe sur les raisons de cette capitulation en rase Beauce du parti lepéniste.

Dans ces conditions, pas besoin de déployer l’artillerie lourde. On sait quand même que Gorges a recruté un général retraité de la gendarmerie, à qui il confiera la mission « très sexy » de la communication administrative avec la préfecture et le procureur de la République. Le poste de 1ère adjointe tend les bras à Karine Dorange, avec, en prime, une délégation aux (grands) travaux gorgiens. Mais la grande gagnante du jeu des chaises musicales serait Elisabeth Fromont, promise à la succession du président du conseil départemental, Claude Térouinard, candidat à l’élection sénatoriale de septembre prochain.

20 Commentaires

  1. @Eustache… STOP SVP vos incantations et vos analyses électives ! Si vous aviez eu qq intentions de mobiliser les habitants abstentionnistes, encore vous aurez-t-il fallu être présents sur les quartiers populaires et écouter les habitants de ces quartiers qui peut-être vous auraient demandé plutôt que faire du buzz, un minimum de rencontre sincères;
    (mon gamin joue à la Madeleine et ne s’en plaint pas, prend du plaisir, est plein de déférence par rapport à ses managers. Il est heureux de côtoyer des joueurs pro qui lui dédicacent un jour de fête. ça le motive pour la suite d’être un bon petit français. Pas sûr qu’il aurait le même état d’esprit en d’autres contrées et dans d’autres contextes. Tu peux rétorqué quoi par rapport à ça ?
    Je ne suis pas certain que du connaisse certaines barres et ses barbouzes.
    Je pourrais t’apprendre (mais je ne voudrais t’ennuyer) que chez nous, homme ou voyou, on meure debout.
    Sorry

  2. J’ai eu espoir durant quelques temps, mais c’est désormais une évidence, surtout au regard de la situations des listes d’oppositions.

    Gorges sera réélu dès le 1er tour ! Il y a formidable alignement des planètes.
    En face de lui, des listes qui manques de crédibilité ou de charisme.
    N’oublions pas que les beaucoup votent pour une tête plus qu’un programme. (quand on se souvient du sort d’Eva Joly qui avait un programme crédible et surtout orienté vers le futur.. La voir se faire descendre à cause de son look, ses lunettes.. Ca laisse songeur)

    Un front commun, peut importe les différences sur certains sujets aurait eu une chance.

    Valait-il mieux de forte conviction et le refus de compromis qui mènera inévitablement à la défaite dès le soir du 1er tour ou, un consensus pas parfait mais qui aurait eu le mérite de dégager cette bande de « joyeux lurons » et d’entrevoir un changement, peut-être pas optimal ni parfait, mais au moins de personnes bien plus respectable.

    Le manque d’intérêt collectif va encore, 1 fois de plus, faire réélire Gorges.

    Pour ma part je suis triste mais loin désormais, j’ai décidé de quitter Chartres car la vie était devenue insupportable ! pollution, bruit, transport, embouteillage, impôts, travaux. Les désavantage de la grande ville mêlés au désavantage de la province…
    Triste pour Chartres et les Chartrains

    Cactus en tant que média de Opposition a encore de beaux jours devant lui..

  3. Très juste ! Ce sont les abstentionnistes qui font le jeu de Gorges ré-élu en 2014 avec moins de 30 % du corps électoral chartrain ! C’est à dire que globalement plus de 60 % des électeurs chartrains l’ont rejeté ou lui ont a minima manifesté leur indifférence ! Seule la mobilisation massive des abstentionnistes contre Gorges en 2020 changera le pronostic de sa victoire indécemment annoncée ! Il en va du respect de l’intégrité et de l’identité de leur ville. Un nouveau mandat pour une équipe manifestement à bout de souffle, sera pour elle, celui de tous les dangers !

  4. Et les abstentionnistes ?? Vous en faites quoi des abstentionnistes ?? Ce sont eux qui ont fait gagné Gorges en 2014 (43,78% / 10906 inscrits) et qui pourraient bien lui « redérouler » le tapis rouge cette année. Même si je peux comprendre le dégoût de certains vis à vis de la politique, il faut renverser cette tendance mortifère qui gangrène chaque élection et laisse le champs libre à tous les autocrates en puissance.

  5. Hi hi hi !!! Là, c’est une autre affaire ! Autant JPG règne sur Chartres et l’Agglo, autant il est inaudible au plan national : en 2017, très peu de parrainages à la présidentielle, en dehors de ceux (obligés) des « grands électeurs » de Chartres Métropole …

  6. On peut voir ça comme bouche-trous, mais je pense que son soutien est plus visible pour l’électeur moyen, sur la liste (donc sur le bulletin de vote) que dans le livret-programme que tout le monde ne lit pas de bout en bout. J’ajoute que, avant 2014, le soutien de l’ancien maire PS était déjà dans le livret-programme de 2008 loin donc d’une capture de dernière heure.

  7. « Quant à Jean-Louis Guillain, il était déjà affiché en soutien sur la dernière page, en bas, du livret gorgien de 2014 ». Et voilà pourquoi en 2015, le souteneur a reçu la médaille d’or de la ville de Chartres des mains du soutenu élu au 1er tour ! En 2020, on retente donc le même jeu, cette fois dans le rôle du bouche-trous, c’est nettement moins glorieux !

  8. Là, il faudrait demander à la rédaction si la rupture entre « A gauche toute » et « Chartres Ecologie » est le fait de JPG. Quant à Jean-Louis Guillain, il était déjà affiché en soutien sur la dernière page, en bas, du livret gorgien de 2014 ; maintenant, il affiche un soutien encore plus lisible, en figurant en queue de liste, tout en étant assuré de ne jamais avoir à venir participer aux réunions du Conseil pendant la prochaine mandature …

  9. Et en 2022, Dorange sera la 1ère femme maire de Chartres parce que son maître et mentor aura raflé le fauteuil de président de la République française !

  10. La dernière édition dominicale papier (09/02) de l’incontournable Écho républicain, nous apprend en « off » l’arrivée du nouveau DGS du CD28 en précisant que son « choix » aurait fait « consensus entre les différents groupes politiques du département » ! Et pour le parachutage-gratification de Fromont au fauteuil de la présidence, est-ce qu’on aura le même consensus ? Et pour tous ceux qui seraient inquiets pour le devenu célèbre ancien DGS, l’Écho républicain les rassure, il « reste sur le tableau de service de la collectivité » et naturellement toujours payé (ça va sans dire, mais c’est mieux en le disant) en tant que « chargé de mission ». Doit y en avoir de lourds secrets à protéger !

  11. Qui vous dit que « la division de l’opposition chartraine » n’est pas aussi une manœuvre gorgienne ? La capture Guillain en est un indice, dans le rôle du soufflet, pas difficile de réveiller les braises !!!

  12. « Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ».
    Mais très clairement, plus que le retrait du RN, c’est bien la division de l’opposition chartraine,de la gauche essentiellement, qui fait le bonheur de JPG et peut l’autoriser, effectivement, à l’emporter dès le premier tour.
    Où sont les prises de guerre dans son camp dont on parlait ici, il y a quelques temps ?
    En fait, les prises de guerre, c’est bien lui qui les fait.
    Le Général de Gendarmerie auquel il est fait allusion est un général d’armée (5 étoiles)qui était encore le n°1 de la gendarmerie (directeur général) en octobre dernier.
    Je crois que la presse va s’interdire la publication de pronostics pour cette élection, mais si on donnait 5% à LO, 10% à PS/PC 15%
    à LREM, même avec 18% la liste Ecolo/CAC47 n’empêcherait pas la majorité actuelle d’être reconduite dès le 15 mars.

  13. Heureusement que le ridicule ne tue pas, l’Eure & Loir serait déjà rayé de la carte de France !

  14. Voyons mon cher Watson, récapitulons et réfléchissons ! 1/ A droite toute, un RN (+ 8 % des voix exprimées à Chartres en 2014) qui décide de passer son tour (?) en pleine et totale contradiction avec la position du mouvement en national. 2/ Nulle part, une LREM qui ne doit plus trop savoir où crécher. 3/ A ma gauche, on (re)cuisine les haines accumulées qu’on accommode au jeu idiot de la fatale division. 4/ Pour l’intérêt général, on a une courageuse liste « Chartres écologie » citoyenne. 5/ Et enfin pour sa pomme, on a un gang tout prêt à ramasser la mise et à rempiler ! Et à la fin, c’est qui qui va gagner ?

  15. Que le seigneur de Chartres fasse tout et organise tout pour conserver les clés de la ville au 1er tour de l’échéance municipale 2020, n’est un secret pour personne aujourd’hui, car ne pas « gagner » au 1er tour serait pour lui bien trop risqué ! Et la feuille de chou local de feuilletonner (sur commande?) dans ses éditions dominicales, les secrets de fabrication de la liste gorgienne, dimanche dernier 02/02, elle livrait en mode énamouré, le scoop du « recrutement cinq étoiles », un général d’armée retraité récent de la gendarmerie, une « prise » qui laisse songeur quand on sait le niveau du marigot gorgien, sûr que ça l’élèvera, la tâche ne sera pas trop difficile et nos représentants de l’État en Eure et Loir y gagneront un interlocuteur d’une autre envergure, et puis ce dimanche 09/02, nouvel épisode, elle nous apprend le « retour politique » de l’ancien 1er adjoint de Lemoine « vraisemblablement en dernière position », un petit/gros détail à relever qui signifie que la liste seigneuriale a peut-être eu un peu de mal à se boucler, et autre petit/gros détail oublié à rajouter, le petit dernier placé en queue de peloton (de gendarmerie ?) a été honoré de la médaille d’or de la ville de Chartres en 2015, par devinez qui ? Vivement dimanche prochain !

    https://www.lechorepublicain.fr/chartres-28000/actualites/l-ancien-maire-jean-louis-guillain-recoit-la-medaille-d-or-de-la-ville_11459346/

  16. La « démocratie républicaine chartraine » est de plus en plus à l’image de certaines dictatures
    Nous repartons pour 6 années de plus et une communauté d’agglomération de plus en plus aux ordres et des vice-présidents très « choyés »

    Triste , très triste

    Les femmes et les hommes de progrès , un peu d’effort tous autour d’une table de réunion il reste quelques jours .

    Merci d’avance ,

  17. Et pendant ce temps, la gauche se divise en présentant une multitude de listes!
    Pourquoi il n’y a pas de liste commune à Chartres ?

Répondre à Bernard C Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*