Chantal Vinet et Quentin Guillemain conduiront la liste Chartres écologie

Chartres, 7 janvier 2020, Chantal Vinet et Quentin Guillemain, au milieu de citoyens écologistes chartrains.

Voilà, c’est fait ! À l’issue d’un long travail préparatoire, organisationnel, un groupe étoffé de citoyens écologistes de Chartres et de son agglomération, à l’initiative de l’association CAC47, a construit l’armature de la liste municipale qu’il présentera à l’élection du 15 mars 2020. Cette liste aura pour nom :

Chartres écologie, solidaires, responsables, créatifs.

Cette initiative citoyenne est soutenue sans conditions par Europe Écologie Les Verts, Génération écologie et le collectif national Urgence écologie.

Le nom : une orientation résolue vers une politique qui rende la ville apte à supporter les transformations du climat et la baisse des ressources mises au jour par les scientifiques. La priorité écologique sera appliquée dans tous les domaines où la municipalité décide : circulation, urbanisme, santé, cantines, artisanat, commerce, etc.

L’équipe, si elle est élue, se réserve d’évaluer les actions et autres chantiers réalisés, en cours et prévus, dont beaucoup font fi de la réalité humaine, climatique et environnementale, ainsi que des limites financières gravement mises en danger.

Solidaires : une ville retissée, où chaque quartier comptera autant que le centre ; qui répondra à ses missions vis-à-vis de la jeunesse ; qui mettra les seniors au coeur de la vie de la cité et les protégera.

Responsables : des choix politiques axés sur le collectif : transports en commun privilégiés sur la préservation de l’air : marche et vélo encouragés ; sur la métamorphose végétale de la ville. Se déplacer, se nourrir, habiter, vivre ensemble : nous appelons les Chartrains à cette responsabilité, à l’opposé des choix opérés par le maire sortant.

Créatifs : une politique d’ouverture, qui reposera sur la concertation et sur la mobilisation des associations et des citoyens.

La campagne électorale sera menée dans le souci de l’économie ; elle sera frugale, ce que compensera le dynamisme de ceux qui la soutiennent et contribueront à faire connaître son programme.

Au bout du processus, deux noms ont fini par émerger. Plébiscités par le collectif, Chantal Vinet et Quentin Guillemain ont accepté de piloter le projet.

La tête de liste, Chantal Vinet, est une jeune retraitée, donc parfaitement disponible. Agrégée de lettres, elle a fait partie de l’aventure Énergies citoyennes en 2001. Son expérience d’élue municipale d’opposition jusqu’en 2007 est un atout majeur.

Quentin Guillemain est jeune – trente-cinq ans -. Formé au militantisme étudiant, il est actuellement chef de cabinet au Cnous (le Centre national des œuvres universitaires et scolaires). Quentin Guillemain est également président de Cosmopolitan Project Foundation, une organisation non gouvernementale qui intervient dans les Pays de l’est, dont les membres sont « animés par l’espoir de renforcer la conscience citoyenne collective mondiale » contre « des régimes rétrogrades, autoritaires ou dictatoriaux ». Par ailleurs, Quentin Guillemain est à la pointe du combat judiciaire dans le scandale Lactalis, comme président de l’association pour la santé des enfants.

À leurs côtés, par ordre alphabétique, Jean-François Bridet, Patrick Chenevrel, Brigitte Cottereau, Sophie Duval, Gérard Fauconnier, Sabine Guitel, Laurent Hivon, Corinne Houdebert, Gérard Leray, Guy Lirzin, Olivier Maupu, Muriel Mottin, Bernard Renet, Philippe Rivière, Philippe Rivierre, François Roumet, Sophie Sinatti, Sylvie Torre et Nadine Vion-Billard ont décidé de s’investir sur la liste pour la réalisation du projet de transformation de Chartres.

Le groupe espère que la déclaration du jour lui permettra de s’étoffer encore, et que des dizaines et des dizaines de citoyens chartrains intéressés voudront bien l’intégrer.

La campagne est donc lancée. À la fin de la semaine, Chartres écologie annoncera plusieurs initiatives à destination de la population.

La liste Chartres écologie est joignable à partir de l’adresse électronique suivante :

contact@chartresecologie.fr

 

5 Commentaires

  1. La gauche chartraine, pourtant présentée comme unie en décembre éclate en janvier : JPG doit bien rire sous cape ! N’oublions pas : au 2° tour, la liste qui arrive en tête, même avec une faible majorité relative, emporte une large majorité absolue des sièges. Mais y aura-t-il seulement un deuxième tour ???

  2. Voilà une liste dont bon nombre de noms me disent quelque chose. Chantal VINET à qui j’ai succédé au conseil municipal en 2007 et à qui je souhaite le meilleur, mes amis architectes et d’autres encore à commencer tout simplement par ma soeur ! Notre mère disait : « Les chiens ne font pas des chats ». Dans votre programme n’ometter pas les conseils de quartier, élus au suffrage universel, au moyen des listes électorales municipales avec, pour chacun, une ligne budgétaire.
    L’heure est non seulement à l’écologie mais au Développement Durable tel que défini par GH BRUNDTLAND; ce n’est plus un choix mais un devoir.
    Bonne campagne et bons baisers du Penthièvre
    Noël Billard
    ancien conseiller municipal et d’agglo

  3. Bravo, merci et bonne chance ! Face à un adversaire littéralement « enkysté » dans la ville, capable de tout et prêt à tout, on mesure la difficulté et les dangers de l’extraction. Les armes ? Conviction et courage ! La clé de la victoire ? Le ralliement massif des Chartrain.e.s !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*