« Mon » programme municipal

Sur Cactus, on lit beaucoup de critiques mais peu de propositions. Fort de ce constat, je me suis interrogé sur ce que pourrait être une politique de la ville telle que nous la souhaitons. C’est tout d’abord davantage d’écoute et de dialogue lors du conseil municipal. Mais au-delà, nous aimerions que tous les services publics soient traités en régie municipale :

  • traitement de l’eau,
  • assainissement,
  • ramassage des ordures,
  • transports en commun,
  • et même pompes funèbres.

Pour une véritable qualité dans l’alimentation collective, nous sommes pour une cantine par établissement scolaire et services hospitaliers. La création d’un grand potager bio communal pour ravitailler toutes ces structures municipales serait un plus.

Concernant les écoles, nous sommes pour le maintien des petites structures à l’échelle humaine et favoriser au maximum la mixité sociale. Il serait souhaitable d’accélérer le programme d’isolation des locaux scolaires et de planter davantage d’arbres et de haies autour des établissements. Organiser chaque année avec les enseignants (certains le font déjà) des actions de lutte contre le racisme et de sensibilisation aux économies d’énergie au sein de toutes les écoles.

Continuer et aménager des pistes cyclables, encourager les élèves à utiliser la marche le vélo et le bus. Des transports en commun gratuits seraient certainement l’occasion de moins utiliser la voiture.

L’accès au logement social doit être étendu, par l’arrêt de la politique de vente du parc HLM et la réhabilitation de l’existant. La mixité sociale doit être l’objet d’une politique volontariste, c’est à dire d’implanter dans le «  »chanzième » » un ou deux immeubles HLM et de construire à La Madeleine, Bel-Air, Beaulieu et Rechèvres, quelques logements privés haut de gamme. Privilégier la construction de petits immeubles et la réhabilitation de l’ancien en associant le plus possible les habitants.

Pour l’entretien des parties communes, relancer la création des régies de quartier. Chaque quartier doit compter sur une maison pour tous qui soit aussi le point de rencontre et d’animation culturelle pour ses habitants.

La ville, ou l’agglomération, doit favoriser l’expression de tous les arts et créer un lieu spécifique dédié à l’art contemporain et une partie consacrée aux artistes locaux.

Pour maintenir un bon niveau d’emploi sur l’agglomération, plutôt que toujours plus de commerces, nous pensons qu’il faut appuyer et encourager l’installation des artisans et des PME dans tous les domaines, sans subventions excessives.

Voilà quelques pistes pour une politique de la ville différente. Il y a d’autre réflexions à mener dans tous les domaines.

J’attends vos propositions, chers lecteurs de « Cactus », pour enrichir ce qui pourrait devenir un programme pour l’élection municipale.

Denys Calu

2 Commentaires

  1. J’espère que tous les candidats progressistes et réformateurs aux prochaines municipales sont d’accord avec ces propositions, certes un peu utopistes, mais pleines de bon sens.

  2. Quelqu’un sait-il si les doléances des Chartrain.e.s ont été recueillies lors du Grand Débat ? Et, si oui, y a-t-il moyen de les consulter ?
    On y trouverait peut-être des demandes susceptibles d’être intégrées dans un programme d’alternative à JPG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*