Le prétexte sécuritaire était bidon…

Une petite photo du matin 23 décembre 2019 dans le « Chanzième » à Chartres, afin d’illustrer l’article sur l’espace urbain dominé. Les lecteurs assidus de Cactus se souviennent de la publication au cours du dernier été du billet suivant :

« Pendant les vacances, Monsieur le maire de Chartres s’aménage un parvis personnel, ou « comment faire passer l’intérêt personnel avant l’intérêt général »… N’arrivant pas à trouver une bonne proposition architecturale et urbaine pour l’aménagement du parvis de la cathédrale, notre maire se console en se faisant réaménager et élargir le trottoir devant chez lui ! Au moins deux mètres de plus ! Et aux frais des contribuables… Combien ça coûte ? Ainsi, ses amis, sa famille et lui pourront stationner sur son parvis devant son portail. Monsieur se croit donc tout permis ! Je fais ce que je veux. Il y a pourtant beaucoup d’autres problèmes de voirie à régler à Chartres, bien plus urgents. Le carrefour Chanzy-Brossolette n’est pas le plus dangereux de Chartres ! On le saurait. Qu’à cela ne tienne, Monsieur veut un parvis devant chez lui ! Na ! Si vous vous interrogez sur le bien-fondé d’un tel aménagement, il vous sera probablement répondu que c’est pour que les voitures tournent moins vite. La sécurité a bon dos… »

Confirmation s’il en était besoin que les travaux du trottoir devant la propriété privée du maire servent bien d’agrandissement d’allée de garage et que le prétexte sécuritaire était bidon. Travaux d’agrandissement aux frais du contribuable chartrain et agrandissement sans impact sur sa taxe foncière, qui plus est…

9 Commentaires

  1. Il s’agit de la rue Daniel Boutet et la boulangerie est située Place des Halles
    L’information de la plaque d’immatriculation est exact mais il faut écrire : deux plaques d’immatriculation ———> les voitures de Madame et de Monsieur
    Les domiciles changent mais les méthodes restent……..

  2. Quand il habitait rue des Bouchers, Gorges avait, au début des années 2000, fixé une plaque d’immatriculation de sa voiture sur une porte de garage, pour faire croire qu’il y garait sa voiture. En réalité, derrière la porte, se trouvait le fournil du boulanger voisin…

  3. Je précise, effectivement elle existait déjà mais d’un modèle plus ancien et moins performant…
    Disons que sa présence est opportune…

  4. La caméra « a vu le jour » entre septembre 2016 et septembre 2017 (Google Maps).

    La paranoïa, c’est bien, mais avec modération …

  5. Faire politique pour se servir, cette image en est une parfaite illustration, on comprend que l’abstention soit aujourd’hui devenu le 1er parti en France, en plus d’être devenue l’alliée électorale de cette catégorie exécrable d’élu local !

  6. Et cela, c’est ce qui se voit ! Alors qu’est-ce que ça doit être tout ce qui ne se voit pas ! On comprend que la bête, prête à tout, se cramponne à SA ville ! Hors d’elle, s’en sera fini de la belle vie !

  7. Moi, je me suis garé devant mon domicile, de 14 heure 55 à 15 heures 08 (heure mentionnée sur le PV), et, cela m’a couté 135 Euros. Et à JPG combien?

Les commentaires sont fermés.