19 ans (5/6) : le projet à construire pour 2020

Tous ceux qui partagent nos valeurs, qui déplorent le triste bilan de dix-sept ans de règne gorgien, mais qui savent qu’une alternative existe, sont invités à rejoindre notre groupe citoyen pour construire et inventer un projet politique d’agglomération. Chaque liste communale se réclamant de notre démarche le développera ensuite.
Afin d’amorcer la pompe à idées, nous vous soumettons quatre pistes de réflexion. Aujourd’hui, les deux premières.

Des citoyens acteurs pour une démocratie restaurée

Dix-neuf ans de pouvoir sans partage nous auront vaccinés d’une pratique si personnelle du pouvoir.
Au-delà des simples règles constitutionnelles, des règles éthiques devront être respectées pour protéger la démocratie locale des abus du système représentatif :

  • non cumul des mandats exécutifs, y compris dans le temps,
  • remise en cause du principe de présidence dévolue au maire de la ville-centre,
  • possibilité de présidence tournante,
  • impossibilité pour une commune de posséder plus d’une vice-présidence au conseil communautaire,
  • révision du nombre de délégués accordé à chaque commune,
  • participation élargie des élus à la désignation des vice-présidents de l’agglomération.

L’agglomération chartraine représente aujourd’hui 66 communes, dont une majorité de communes rurales qui n’adhèrent à Chartres Métropole que parce qu’elles rencontrent des difficultés qu’elles espèrent résoudre par cette adhésion. Désormais, les populations rurales aspirent à disposer des mêmes services que les urbains… surtout quand elles payent autant.

Des formes de participation citoyenne pourront être expérimentées à l’échelle des quartiers ou des communes, avec possibilité de budgets propres afin de créer des lieux de discussion et de décision proches des aspirations les plus précises des habitants et aptes à éveiller les consciences et les vocations citoyennes favorisant le renouvellement des élus d’un mandat à l’autre.

Pour protéger de l’isolement tous les citoyens susceptibles d’être écartelés entre les démarches numériques et le guichet unique du centre-ville de Chartres, des points d’accès à toutes les administrations locales devront prendre pied dans les mairies communales ou de quartier où des agents polyvalents accueilleront, assisteront et guideront les habitants quelle que soit leur demande d’information, de formalité ou de service.

Un défi écologique à relever collectivement

La qualité de son environnement est la richesse d’un territoire. Sa préservation est une priorité pour la santé et le bien-être de ses habitants et des futures générations. Pour répondre à cet enjeu et prendre toute sa part dans la transition écologique qui s’impose à l’humanité entière, l’agglomération devra arbitrer toutes ses politiques à la lumière de leur impact environnemental. Des mesures fortes pourront notamment être prises dans ce sens :

  • sanctuarisation de zones végétales sauvages au profit de la bio-diversité,
  • moratoire stoppant l’artificialisation des sols : la viabilisation de toute surface naturelle, cultivée ou cultivable, sera interdite, sauf à rendre perméable une surface urbanisée ou construite équivalente. A ce titre, l’agglomération retirera son soutien au projet d’autoroute A154 pour soutenir la proposition alternative portée par MOB28,
  • plantation systématique d’arbres dans l’espace urbain,
  • aide à l’installation d’exploitations agricoles locales bio : Francfort et New-York ont ainsi assuré la protection de leur ressource en eau potable pour un budget bien plus faible que les solutions de traitement industriel,
  • développement des déplacements doux et collectifs, vecteur d’amélioration du paysage urbain, de lutte contre le dérèglement climatique et la pollution : accélération du projet de transport en site propre associé à des parkings de périphérie (en synergie avec les centres commerciaux actuels ?), développement d’un vrai réseau cyclable sécurisé, prioritaire et mieux entretenu que le réseau automobile,
  • rationalisation de l’éclairage public nocturne (grâce à des capteurs de présence).

Si vous souhaitez participer à l’élaboration de notre projet alternatif pour une nouvelle agglomération chartraine en 2020, envoyez-nous votre adresse électronique à :

redac.cactus.press@gmail.com

À suivre, 19 ans (6/6) : moins de grands projets, le bien-être avant le paraître.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*