Du symbole à la réalité

Une propriété cossue dans le « Chanzième » à Chartres, une fissure importante dans le mur d’enceinte, un végétal qui en profite pour se développer. Le mur (forteresse ?) gorgien est-il en train de se fissurer ? Oui, nous pouvons le penser, sinon l’espérer.

D’une part, le fol entêtement du maire à vouloir imposer à tout prix les projets qui lui plaisent finira un jour par se retourner contre lui et vider malheureusement nos caisses. Comment être complice d’un nouveau centre commercial qui accélérera la mort du centre-ville, d’une salle culturelle et sportive, implantée au plus mauvais endroit et probablement non rentable, d’un pôle administratif inopportun, ruineux et privé de parking souterrain, d’une « esplanade » insipide, dont les « moutures » successives ne servent qu’à occuper le terrain, etc.

D’autre part, nous sentons aujourd’hui un réel frémissement de citoyens décidés à prendre le volant pour conduire Chartres et son agglomération vers de nouveaux horizons et répondre intelligemment aux réels besoins d’une population anesthésiée par les discours trompeurs du maire relayés par les médias.

Réveillons nous !
Ouvrons les yeux !
Agissons !

L’armure se fendille : il est vital pour Chartres que tous les honnêtes gens saisissent l’occasion des prochaines élections pour se donner de l’air ! Il ne faut pas attendre, sinon il sera trop tard et beaucoup le regretteront…

Patch

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*