Classe unique, de Roger Judenne

Classe unique, de Roger Judenne, a pour cadre la création d’un regroupement pédagogique en Beauce dans les années 1970. Jacques Gaubert est le maître d’école d’une classe unique dans un petit village de Beauce, non loin de Chartres. Comme le veut la tradition, il est aussi secrétaire de la mairie. Jusqu’au jour où l’inspecteur de l’Éducation nationale lui annonce la fermeture de l’école pour cause d’effectif insuffisant.

Cette annonce signifie le départ de la famille Gaubert. Une catastrophe d’autant plus grande que son épouse est infirmière : le village va perdre à la fois ses enfants, son instituteur et le seul soutien médical présent dans le canton. Des drames personnels et familiaux se profilent à l’horizon de cette désertification rurale.

Pour sauver la classe et le village, Jacques et son maire vont se mettre en tête de créer un regroupement pédagogique, seule solution pour faire reculer l’Inspection académique. Mais il va falloir composer avec les maires des communes voisines, dont Aimé Duval, octogénaire communiste et résistant de la dernière heure, qui aime mettre des bâtons dans les roues de ses concitoyens.

1 Commentaire

  1. A partir de ce roman et du cadre qu’il utilise, je donnerai une conférence sur la situation scolaire et la création des regroupements pédagogiques il y a 50 ans dans le département :
    — à CHARTRES – Musée de l’école, place Drouaise : samedi 11 janvier 15h00.
    — à PRUNAY le GILLON – Médiathèque : samedi 18 janvier 10h00
    — à COURVILLE – Espace culturel Daniel Pothier : Samedi 1 février 15h00
    — à ORGERES – Maison de la Beauce : Dimanche 2 février 15h00

Les commentaires sont fermés.