Nous sommes libres !

Billet rédigé en janvier 2016 pour la fondation de Cactus.press

Cactus.press est l’héritier direct de Cac47.fr, fondé un an auparavant. Parce que la désinformation conduit inéluctablement à l’aliénation, des lanceurs d’alerte regroupés au sein de l’association Chartres Agglomération Citoyenne 47 (CAC 47) ont décidé de développer un site Internet. Ils fondent leur initiative sur un constat accablant : la presse locale institutionnelle a perdu son éthique et son âme.

L’Eure-et-Loir ne compte plus qu’un seul quotidien départemental. Demandez à un journaliste de donner le meilleur de lui-même quand, en matière d’information, l’émulation concurrentielle et la quête du scoop sont mortes et enterrées…

De plus, depuis le retrait de La République du Centre en 2011, L’Écho républicain a réorienté sa ligne éditoriale. L’investigation, pierre angulaire de la profession, est bannie. Les articles sont réduits à la portion congrue, « pour conserver l’attention du lecteur » (sic).

Quatre nouvelles priorités sont gravées dans le marbre :

  • « le beaufisme » : qu’importe l’insipide et le médiocre, parler des gens du cru de plus de cinquante ans, les derniers des Mohicans qui daignent encore acheter le canard…
  • « le sensationnalisme » : ériger une montagne à partir d’un non-événement factuel, sordide dans l’idéal, qu’on exhibera en une pendant trois ou quatre jours de suite…
  • « Du pain et des jeux » : cultiver l’effet de foule grâce aux foires aux vins, aux fêtes de la lumière et de l’eau, au Tour de France et à …Flora C. en fourrure naturelle immaculée et calèche de Cendrillon sur la place des Épars…
  • « le cirage de pompes » : caresser dans le sens du poil le pouvoir politique local, abandonner tout esprit critique pour ne pas risquer les représailles et la perte de la manne financière des annonces légales…

Somme toute, Censuré par l’écho….. appartient à l’Histoire puisqu’il a trouvé ses maîtres. En cela réside la véritable révolution médiatique de ces dernières années. En effet, les magazines Chartres Votre Ville, Votre Agglo (Chartres Métropole) et Eurélien magazine (conseil départemental d’Eure-et-Loir) l’ont remplacé dans son rôle de leader d’opinion.
Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..

Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..

L’aventure commence donc, en douceur, avec des moyens modestes. Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..Censuré par l’écho…..La tâche est immense, c’est pourquoi la montée en puissance se fera progressivement, sur plusieurs mois. Comme nous, vous cultiverez la vertu de patience. Un jour, Cactus.press deviendra grand. À terme, Cactus.press couvrira tous les événements socio-politiques, culturels et sportifs se déroulant dans l’agglomération de Chartres, forte de 47 communes. Sa ligne éditoriale sera dictée par :

  • la rigueur informative,
  • la critique constructive,
  • le respect absolu des personnes,
  • le débat contradictoire entre tous les citoyens humanistes et de bonne volonté.

Il est des gens qui doutent déjà de notre capacité à pérenniser Cactus.press, d’autres qui souhaitent carrément notre échec. Que les premiers se rassurent, que les seconds déchantent : nous nous sommes préparés à affronter les pires difficultés. En réalité, nous disposons d’un formidable atout : nous sommes LIBRES ! Et avec votre participation, citoyens des 47 communes de l’agglomération chartraine, nous deviendrons invincibles.

Gérard Leray

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*